IDS-Verdun

Ligne 168: quatre passages par jour ajoutés

Photo: Archives TC Media

Les utilisateurs de transport en commun de L’île-des-Sœurs sont désormais fixés sur la fréquence passage de deux des parcours d’autobus qui desservent leur territoire. La STM a pris la décision d’augmenter le service de la ligne 168, mais de ne pas bonifier celui du trajet numéro 12.

Depuis le 29 février, le service de l’autobus 168, reliant L’Île-des-Sœurs au centre-ville, a été bonifié de quatre passages aux heures de pointe, deux le matin et deux le soir. L’achalandage surchargé de ce parcours, qui compte plus de 6000 utilisateurs par jour, est depuis plusieurs mois source d’inquiétude chez les insulaires.

«Plus on ajoute des passages, mieux c’est, explique Mario Langlois, le président de l’Association des propriétaires et résidents de L’Île-des-Sœurs. Mais est-ce que suffisant? J’ai l’impression que non, compte tenu du grand nombre de personnes qui empruntent l’autobus.»

La ligne 12 reliant L’IDS au métro LaSalle, aussi source de plaintes, n’aura quant à elle pas d’ajout au service. Tous les jours, quelque 2000 utilisateurs embarquent dans l’autobus qui compte la semaine près de 90 passages par jour, direction nord et sud, et une moyenne de 23 utilisateurs par passages. Pour que le service soit rentable, il faut 21 personnes par passage.

«On est loin du compte justifiable pour augmenter son service, a expliqué lors du conseil du 1e mars Jean-François Parenteau, le maire de l’arrondissement et président du comité du service à la clientèle de la STM. Il faut considérer que l’ajout d’un chauffeur, donc d’un passage, équivaut à plusieurs centaines de milliers de dollars par année.»

Trajet changé
Le changement de trajet de l’autobus 12, opéré il y a un an, fait à ce jour des insatisfaits à L’IDS. La ligne qui se rendait auparavant au métro LaSalle a été déplacée à la station De l’Église, en plein cœur de la terre ferme.

«L’autobus est rempli de monde à l’île, et plus de la moitié débarquent à l’école Monseigneur-Richard, marchent ou courent, pour attraper le métro à la station LaSalle, parce que le métro De L’Église, c’est de la foutaise : c’est une station plus loin et les passagers perdent 5 à 10 minutes pour s’y rendre. On est censé améliorer le service, mais on le détériore», déplore M. Langlois.

L’autobus emprunte le boulevard Gaétan-Laberge et permet d’accéder directement depuis L’IDS à différentes installations majeures du cœur de Verdun, comme l’hôpital, l’auditorium de Verdun et les nombreux commerces de la rue Wellington.

Articles récents du même sujet