IDS-Verdun
11:48 7 juillet 2016 | mise à jour le: 7 juillet 2016 à 11:48 Temps de lecture: 2 minutes

Contrat de réaménagement controversé

Contrat de réaménagement controversé
Photo: TC Media - Christine Emond

Le contrat de réaménagement de l’intersection des rues Godin, Riverview et Monteith, à Verdun, octroyé à au seul soumissionnaire est loin de faire l’unanimité au sein du conseil d’arrondissement qui est divisé sur la question.

Les élus ont voté à quatre contre trois pour que l’entreprise Constructions et Pavage Jeskar effectue les travaux.

Les conseillers dissidents Marie-Andrée Mauger, Sterling Downey et Luc Gagnon de Projet Montréal déplorent que la soumission, d’une valeur de plus de 642 000$, dépasse de 14%, soit 75 000$, l’estimation faite par l’arrondissement. Ils soulignent également que ces travaux auraient pu être reportés à une date ultérieure pour permettre à d’autres entrepreneurs de déposer une offre, sachant que cette intersection ne représente pas un danger.

«Il n’y a pas un dépassement de 20%, donc ce n’est pas problématique», explique le maire de Verdun, Jean-François Parenteau. Dans ce cas, le contrat pourrait être considéré illégal.

Maintient de l’échéancier

Pour le maire, il était important de compléter les travaux en une seule opération. «Nous faisons cette intersection maintenant, car nous effectuons déjà les travaux sur la rue Monteith. Tout sera fait en même temps».

Les travaux, prévus entre septembre et la fin octobre, incluent notamment le remplacement et le planage de la chaussée, la reconstruction de la fondation, des bordures et de 585m2 de trottoir, en plus de la réfection et l’ajustement du système d’égout.

M. Parenteau veut ainsi éviter les reproches des résidents, qui ont dû subir les inconvénients de travaux en plusieurs phases, notamment sur la rue Godin.

Le manque d’entreprises intéressées s’expliquerait par le nombre élevé de contrats qu’elles ont à remplir en période estivale.

Articles similaires