Carrières
15:24 1 octobre 2020 | mise à jour le: 6 octobre 2020 à 11:35 temps de lecture: 3 minutes

Risquer l’entrepreneuriat en temps de pandémie

Risquer l’entrepreneuriat en temps de pandémie
Photo: GracieusetéLes propriétaires du VIP Nutrition Bar, Josée Cayer et Carolane Toupin.

Un café servant des breuvages santé, le VIP nutrition bar, a ouvert ses portes ce week-end sur la rue Notre-Dame. Ses deux copropriétaires, Josée Cayer et Carolane Toupin, sont conscientes du risque de se lancer dans la restauration en contexte de pandémie.

«Beaucoup de gens nous disent que nous sommes folles, avoue Mme Cayer en riant. Mais nous, c’est comme ça qu’on fait les choses: on est hors norme.»

Avec le reconfinement jusqu’à la fin octobre, les cousines sont prêtes à servir des commandes à emporter, qui limitent les risques de propagation du coronavirus.

«On sera comme un Tim Hortons pour les gens qui passent sur la rue Notre-Dame, sauf que nous vendrons des produits aux effets énergisants», affirme Mme Cayer.

Lorsque la situation le permettra, les clients pourront s’asseoir dans le café, où l’internet est gratuit, pour y travailler ou simplement se reposer. Les familles sont également bienvenues sur place, puisque le café sert des produits destinés aux enfants.

L’ambiance y sera conviviale. Les deux partenaires d’affaires ont œuvré dans les bars, Mme Toupin ayant même participé à la populaire téléréalité Barmaids, qui portait sur le quotidien de jeunes femmes travaillant dans l’industrie.

«Nous aimons nous entretenir avec notre clientèle. C’est quelque chose qu’on veut amener, cet aspect social, mais cette fois-ci, dans un contexte santé et ouvert à tous», résume Mme Cayer.

Voir grand

Les propriétaires ont choisi Lachine pour se lancer en affaire puisque Mme Toupin est native de l’arrondissement. Elles considéraient aussi qu’ouvrir une entreprise sur la rue Notre-Dame, qui compte plusieurs locaux vacants, constituait un beau défi.

«On veut donner de la vie à la rue, et aider les citoyens à prendre soin de leur santé, explique Mme Cayer. On arrive au bon moment, parce qu’avec la pandémie, ce n’est pas tout le monde qui a pris soin de soi.»

Si tout se passe comme prévu, les entrepreneures ouvriront une deuxième succursale du VIP nutrition bar à Beauharnois au cours des prochains mois. Leur objectif ultime serait de créer une marque forte et d’avoir plusieurs franchises au Québec.

«Le concept des cafés santé fonctionne très bien aux États-Unis, alors on ne voit pas pourquoi ça ne deviendrait pas populaire ici», opine Mme Cayer.

Le café sera ouvert du lundi au samedi. Si la demande est assez forte, il pourrait ouvrir les dimanches.

Virage santé

Pendant le confinement, les deux cousines ont commencé à adopter un mode de vie santé, au cœur duquel trône activité physique et bouffe santé.

C’est au cœur de ce changement qu’elles ont découvert les produits nutritionnels Herbalife, qu’elles commercialisent dans leur café.

«On a tellement aimé ce qu’ils offraient, explique Mme Cayer. C’est ce qui nous a menés à se lancer en affaire.»

Si Mme Toupin a abandonné la vie des bars, sa partenaire d’affaires continuera à travailler dans le milieu jusqu’à ce que l’entreprise atteigne une stabilité.

Articles similaires