Île-des-Sœurs
14:50 19 avril 2021 | mise à jour le: 19 avril 2021 à 17:04 temps de lecture: 4 minutes

L’association Soccer Lac St-Louis célèbre ses 50 ans

L’association Soccer Lac St-Louis célèbre ses 50 ans
Photo: FacebookLa saison régulière de soccer devrait commencer au début juin ou juillet.

L’association Soccer Lac St-Louis célèbre ses 50 ans cette saison. L’organisme a su s’adapter continuellement aux mesures sanitaires afin de garder le sport actif. Les inscriptions pour la saison estivale sont en cours.

Créée en 1971, Soccer Lac St-Louis a été le chemin emprunté par plusieurs athlètes de renommée nationale et internationale. Avec 23 000 membres à chaque année, l’association est la plus grande organisation sportive au Québec pour tout sport confondu.

Parmi les athlètes qui ont fréquenté l’association, on retrouve le député de Marquette et ancien joueur de la Ligue nationale de hockey, Enrico Ciccone. Il avait d’ailleurs remporté le championnat canadien avec l’équipe des Lakers en 1984.

«Je suis particulièrement fier de reconnaître cette association. Ils partagent des valeurs qui me sont chères dont le respect, l’intégrité, l’excellence et l’équité», a déclaré l’élu lors de son discours à l’Assemblée nationale le 31 mars.

Malgré son succès, elle cherche à améliorer son service auprès des membres. Des réformes sont notamment en cours concernant le développement des jeunes joueurs.

«On veut arrêter les situations où un entraîneur fait toujours jouer les mêmes enfants sans s’occuper des autres. Si un jeune a envie de jouer, il pourra jouer», assure M. Tissot. Cet ajustement s’appliquera aux joueurs de 4 à 13 ans.

Rebondir en force

Après une diminution des inscriptions lors de la saison estivale et l’annulation de plusieurs activités à l’hiver 2020, l’association est optimiste pour la prochaine édition.

Seulement la moitié des membres étaient au rendez-vous l’année dernière. Un certain nombre de parents demeuraient inquiets quant aux risques de contagion lors de la pratique d’un sport d’équipe, explique le directeur de l’association.

À l’hiver, les ligues juniors et séniors intérieures ont été annulées en raison des restrictions de Santé publique. Seulement le volet des programmes de sports-étude a été maintenu.

Le plan de développement régional a également été annulé. Environ 450 joueurs de 10 à 13 ans s’entraînent annuellement à travers ce programme en prévision des Jeux du Québec.

Pour la prochaine saison, l’objectif est de commencer la tenue des parties dès le début du mois de juin ou juillet, comme cela a été le cas l’année dernière.

«Sauf si une catastrophe se présente dans les prochaines semaines, on devrait avoir une saison complète cette fois-ci», soutient le directeur général de l’association, George Tissot.

Déjà plus de 10 000 inscriptions ont été enregistrées, égalisant déjà le nombre de la dernière saison.

Mesures sanitaires

De robustes protocoles visant le respect des règles sanitaires devraient d’ailleurs permettre la continuité des opérations.

«Il faut féliciter les clubs pour leurs efforts continuels durant la pandémie», exprime de directeur de l’association. Il remercie également tous les bénévoles et parents qui contribuent à cet objectif.

Des règles encadrent le déroulement des opérations avant et après les parties, moments où les risques de contagions sont plus élevés. Les joueurs et le personnel doivent notamment respecter le port du masque, le lavage des mains ainsi que la distanciation sociale.

Certaines directions s’appliquent également durant les parties. À titre d’exemple, une distance doit être respectée lors du retour au banc, il est interdit de se serrer la main et les célébrations doivent se faire à distance lors d’un but.

Le port du masque n’est pas obligatoire «parce que le temps de contact l’extérieur est trop court pour la contamination», explique le directeur de l’association.
D’importants montants ont été investis pour l’achat de matériel désinfectant pour les mains et les ballons.

Faits saillants

• 14 clubs
• 150 athlètes-étudiants aux programmes sport-études
• 450 athlètes aux programmes de sélections régionales
• 1100 arbitres
• 3000 éducateurs et bénévoles

Articles similaires