Lachine & Dorval
17:33 12 mai 2021 | mise à jour le: 12 mai 2021 à 17:33 temps de lecture: 3 minutes

Le Port de plaisance de Lachine en pleine transition

Le Port de plaisance de Lachine en pleine transition
Photo: Alexandre Sauro/Métro MédiaLes doigts de peigne des quais seront retirés cet été.

Location d’embarcations non motorisées, aires culturelles et récréatives : une série d’aménagements transitoires sont prévus sur le site de l’ancien Port de plaisance de Lachine. Près de 300 000$ sont investis dans ce projet pour la saison estivale 2021.

«Il s’agit d’un premier pas concret vers la transformation de ce site unique, de cette destination qui met en valeur le caractère insulaire de notre ville.» -Valérie Plante

Le tout sera séparé en cinq zones, toutes dédiées à une activité distincte. Ces activités transitionnelles prendront place du 10 juin au 26 septembre.

Une programmation culturelle sera présentée en collaboration avec le Festival de Musique émergente en Abitibi-Témiscamingue (FME) de Rouyn-Noranda.

«J’espère que l’on pourra se réunir, en accord avec les mesures sanitaires, pour assister à l’un des festivals de musique les plus primés au Québec», exprime la mairesse de l’arrondissement, Maja Vodanovic.

Un service de surveillance assurera la sécurité du site en tout temps. Un gardien vérifiera notamment qu’aucun véhicule à moteur ne circule sur l’eau dans le périmètre du parc.

Un accès exceptionnel à l’eau

Au cours des cinq prochaines années, c’est plus de 25 M$ qui seront investis dans le projet de parc riverain remplaçant l’ancien Port de plaisance de Lachine.

«Le parc offrira un accès exceptionnel à l’eau. Protéger, rétablir et mettre en valeur les milieux naturels, les berges et la biodiversité, voilà ce que nous faisons», a déclaré le responsable de la gestion des grands parcs à la Ville de Montréal, Robert Beaudry, dans un communiqué.

Les travaux d’aménagement temporaire du site prévoient l’enlèvement et l’entreposage des doigts de peignes des quais de la marina principale de l’arrondissement.

«C’est totalement inacceptable de changer la vocation de la marina et de tenir des consultations par la suite. Tout ce projet est en somme une mauvaise gestion des finances de l’arrondissement», soutient la porte-parole de l’Association des plaisanciers du Port de plaisance de Lachine (APPPL), Josée Côté.

L’APPPL ne s’oppose pas aux activités culturelles et récréatives transitoires. Cependant, la tenue de ces évènements pourrait se faire sans impact aux quais de la marina en utilisant les berges du parc René-Lévesque, soutient Mme Côté.

La seule opposition au conseil d’arrondissement à ses changements transitoires a été exprimée par la conseillère, Julie-Pascale Provost. Elle est particulièrement préoccupée quant à la faisabilité de tels changements sans l’autorisation du gouvernement provincial.

«Dans un objectif de cohérence, on ne peut pas improviser sans faire des consultations en amont avec les citoyens, mais également avec les instances supérieures qui ont préséance sur les lieux», souligne-t-elle.

Les résidents sont invités à participer à la consultation publique sur le futur du projet de parc riverain qui aura lieu en juin. Les détails sur cette rencontre seront annoncés dans les prochaines semaines.

Articles similaires