Lachine & Dorval

Les Carrefours jeunesse-emploi à l’assaut de TikTok

Le réseau social Tik Tok compte plus d’un milliard d’utilisateurs à travers le monde.
Le réseau social Tik Tok compte plus d’un milliard d’utilisateurs à travers le monde. Photo: iStock

La pandémie de COVID-19 a encouragé les Carrefours jeunesse-emploi (CJE) à tenter de trouver de nouvelles manières de rejoindre les jeunes afin de les sensibiliser au marché du travail. C’est ainsi que certains d’entre eux se sont mis à explorer l’univers de TikTok.

Parmi les CJE qui se sont lancés, on retrouve ceux de Lachine et de LaSalle. Dans le premier cas, la page lancée au début de l’automne 2021 compte maintenant plus de 22 000 abonnés, ce qui a de quoi surprendre Joanie Hébert-Hamel, conseillère en emploi à l’origine de l’initiative. «Je ne le réalise pas encore. Lors de notre première vidéo virale, ma collègue m’a dit “hey, ta vidéo est virale” et je me disais “qu’est-ce que ça veut dire, ça?” On est vraiment très surprises et contentes. On voit que ça fonctionne. Les gens nous suivent. Ils savent qu’il va y avoir de futur contenu qui va être intéressant pour eux!», explique celle qui imagine les concepts de vidéo avec sa collègue Marilou Filiatreault, intervenante en motivation scolaire.

Quant au contenu, il est aussi diversifié que le sont les missions des CJE. Les intervenantes démystifient autant certaines normes du travail que le devoir de produire une déclaration de revenus ou encore comment se préparer à une entrevue ou comment réagir à la suite d’un refus d’embauche. Elles répondent également aux questions envoyées par les abonnés, et vu leur popularité, elles doivent aussi parfois les rediriger vers le carrefour de leur quartier ou région. 

On avait de la difficulté à rejoindre notre clientèle depuis le début de la pandémie. Au début, on s’est essayé presque comme une blague et on s’est rendu compte qu’il y avait un besoin. Depuis, les gens nous écrivent et réalisent que nous existons et que nous offrons ces services-là gratuitement.

Joanie Hébert-Hamel, conseillère en emploi au CJE Lachine

À LaSalle et dans le Sud-Ouest, l’agente de promotion de Destination travail du sud-ouest de l’île de Montréal/CJE LaSalle, Tania Chahla, abonde dans le même sens. «Les jeunes me contactent directement en privé avec leurs questions pour savoir comment faire un CV ou comment trouver un emploi.»

Dans les deux cas, les intervenantes disent avoir reçu des commentaires mentionnant que leur organisation était davantage visible sur le Web depuis l’ouverture de ces comptes. 

Des rencontres régulières

Du côté de Lachine, le duo composé de Mme Hébert-Hamel et de Mme Filiatreault se rencontre une fois par semaine afin de planifier le contenu à venir sur la page. Le réseau social étant très axé sur les tendances du Web, cela représente un défi pour les deux collègues, qui doivent se tenir à jour sur ce qui est en vogue. «Il y a de nouveaux sons et de nouvelles tendances chaque semaine. TikTok, ça va très vite! On y va beaucoup on the spot», décrit la conseillère en emploi. 

Pour sa part, Mme Chahla, à LaSalle, explique qu’au départ, elle était seule pour réfléchir aux différents concepts. Elle s’est toutefois récemment entourée d’une personne «plus jeune» qu’elle qui est «plus alerte» par rapport à divers aspects techniques utiles à maîtriser sur la plateforme. Elle cite en exemple les transitions appliquées au montage qui sont parfois à l’origine de tendances sur le réseau social. 

Pour suivre le CJE Lachine: @cjelachine
Pour suivre le CJE LaSalle: @cje.lasalle

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de LaSalle.

Articles récents du même sujet