LaSalle
11:31 26 janvier 2018 | mise à jour le: 26 janvier 2018 à 11:42 Temps de lecture: 3 minutes

Le Boomerang en Europe

Le Boomerang en Europe
Photo: Gracieuseté

Neuf jours, trois pays, cinq matchs. C’était le programme de l’équipe de hockey masculin du cégep André-Laurendeau qui revient d’un voyage en Europe au début du mois.

Les joueurs laSallois ont traversé l’Atlantique pour disputer des matchs amicaux en République Tchèque, en Autriche et en Allemagne. Le Boomerang a préparé ce voyage pendant près d’une année avec l’aide de l’agence International Hockey Tours.

«C’était la première fois qu’on organisait un projet comme celui-là en huit ans d’existence de l’équipe. Les jeunes ont adoré leur voyage», indique Claude Morin, responsable des sports.

Les 20 joueurs, accompagnés de 16 parents, 2 entraîneurs, une physiothérapeute et M. Morin ont visité plusieurs villes européennes, des châteaux, en plus de goûter à des mets locaux et d’assister à un match de hockey professionnel en Allemagne.

«Nous souhaitions vraiment que ce soit un voyage autant culturel que sportif», précise-t-il. Pour lui, la visite la plus significative et instructive a été celle du camp de concentration de Dachau en Allemagne. «On en a souvent entendu parler, mais de le voir, d’être sur place et d’écouter le récit de notre guide a été pour le groupe une expérience marquante. Ça remet les choses en perspective et nous a fait réaliser que nous sommes privilégiés.»

Pour l’entraîneur de l’équipe, Alexandre Dandenault, la visite de Dachau a fait prendre conscience du statut privilégié de chacun «grâce à ceux qui ont donné leur vie pour un monde meilleur.»

«Nous sommes sortis de cette expérience avec une appréciation de la vie et de l’opportunité que nous avons à faire du hockey, peu importe notre rôle dans l’organisation, nettement différente», indique M. Dandenault.

Une victoire
Concernant les résultats, sur cinq matchs, le Boomerang a connu deux défaites et une victoire. Les deux autres rencontres étaient amicales puisque les équipes ont été mélangées du fait d’un nombre important de joueurs blessés. «Les joueurs adverses étaient de bon niveau, surtout en République tchèque», ajoute M. Morin.

Le nouveau gardien du Boomerang, Jacob Delorme, s’est distingué lors des rencontres.

Pour M. Morin, les résultats de cette tournée européenne importaient peu. «Cela a rapproché tout le monde et nous a appris à mieux nous connaître encore, joueurs parents et staff. Nous espérons que la chimie sera encore meilleure et nous aidera à répéter les exploits de l’an dernier», lance-t-il.

Le cégep André-Laurendeau a participé au financement du voyage et la différence a été payée par les athlètes, les parents ainsi que la coopérative étudiante.

Articles similaires