LaSalle
15:12 25 avril 2018 | mise à jour le: 25 avril 2018 à 15:12 Temps de lecture: 3 minutes

Premier titre provincial

Premier titre provincial
Photo: Gracieuseté

Les Centaures de l’école secondaire Cavelier-de-LaSalle ont remporté le championnat scolaire du RSEQ dans la région du Lac-Saint-Louis. L’équipe de soccer intérieur juvénile masculin inscrit le premier titre provincial toutes disciplines confondues de l’histoire de l’école.

Au départ, l’entraîneur Frederic Mba s’était fixé comme objectif de qualifier l’équipe pour les quarts de finale. «On a perdu le premier match, mais on ne s’est pas laissé abattre, commente-t-il. On s’est finalement donné les moyens de vaincre Laval 4 à 2.»

Les Centaures ont d’autant plus de mérite qu’ils menaient 4 – 1 jusqu’à 10 secondes de la fin. «Ce n’est pas une victoire arrachée, loin de là», ajoute celui qui guide les jeunes LaSallois depuis trois ans.

Pour le coordonnateur des sports de Cavelier-de-LaSalle, Marcel McCann, ce titre historique a fait la fierté de toute l’école. «Cela a donné un beau souffle de vie. Les jeunes sont revenus avec leur médaille au cou et d’autres élèves ont même chanté pour les célébrer», raconte-t-il.

Motivation
La saison régulière aura pourtant été difficile pour les Centaures. «Ils ont perdu beaucoup de matchs et plus grand monde n’y croyait, explique M. McCann. Finalement, ça a plutôt bientôt tourné, c’est une vraie belle surprise.»

De son côté, M. Mba est convaincu que la perspective d’un premier titre provincial a motivé ses joueurs. «Ils ont aussi travaillé les problèmes de comportements, après l’élimination en championnat extérieur, car on jouait de façon trop brutale», dit-il.

Les LaSallois ont alors connu un regain d’énergie, de sérieux et de concentration en fin de saison. «J’ai insisté sur la conciliation sport-étude et l’importance des résultats académiques tout autant que les entraînements», dit le coach de 22 ans. Il est lui-même étudiant en comptabilité et gestion à HEC Montréal.

«Cette victoire représente le pouvoir qu’ont les activités parascolaires sur le comportement et les résultats académiques, lance Marcel McCann. On a pu observer une progression directement liée à cela.»

Si certains joueurs se connaissaient avant d’intégrer l’équipe, ils sont maintenant devenus amis. «Je n’ai jamais autant ri qu’avec eux. Je fais des blagues comme un grand-frère, mais pendant l’entraînement, je deviens sérieux et ils le comprennent très bien», dit M. Mba.

L’entraîneur a tout fait pour que sa troupe crée des liens. «On a travaillé l’esprit d’équipe, je leur ai souvent dit que tout seul, ils peuvent courir très vite, mais ensemble ils pourront aller plus loin», ajoute-t-il.

Ils iront, d’ailleurs, célébrer la victoire tous ensemble autour d’un buffet ce week-end.

Articles similaires