LaSalle

Des bourses pour deux athlètes laSallois

Des bourses pour deux athlètes laSallois
Photo: GracieusetéCalin Calaidjoglu a des origines grecques et turques.

Calin Calaidjoglu et Jaden Weekes, font partie des étudiants-athlètes québécois qui ont été récompensés le mois dernier par la Fondation de l’athlète d’excellence. Au total, 150 000$ ont été remis grâce au programme de bourses Saputo.

Calin Calaidjoglu, 18 ans, s’est vu décerner une bourse de 2 000$ pour l’excellence de ses résultats académiques. «Ça fait plaisir. Rendu à un haut niveau, tu as besoin de soutien financier», a -t-il expliqué, en précisant avoir besoin d’équipement, de préparateur physique et de massothérapeute, qui représentent une importante somme.

Le milieu de terrain est membre de l’équipe des moins de 19 ans de l’Académie de l’Impact de Montréal et s’entraîne parfois avec la première équipe de la Major League Soccer (MLS).

Actuellement, il est prêté au Bologna FC, un club de première division en Italie, où le niveau de jeu lui semble beaucoup plus élevé. Il a ainsi le sentiment d’apprendre énormément et de bien évaluer son potentiel. Il se décrit comme un joueur intelligent et complet, bon passeur, fin tireur et doté d’une bonne vision, mais il aimerait perfectionner sa défense. À l’issue de cet essai au club, il tentera de signer son premier contrat professionnel.

Calin Calaidjoglu étudie donc à distance, en sciences humaines, au Cégep André-Laurendeau. Il maintient une moyenne académique de 85% ou 86% depuis le début de ses études supérieures.

Né en Moldavie, il est arrivé au Québec lorsqu’il avait deux ans et y a séjourné pratiquement toute sa vie. Il a commencé le soccer à cinq ans dans un club de LaSalle, avant de se joindre aux Boucanniers quelques années plus tard. Il a aussi fait partie d’une académie de soccer à Barcelone avant de revenir en 2014 à LaSalle et d’être sélectionné par l’Académie de l’Impact. Polyglotte, il parle couramment, le français, l’anglais, l’espagnol, le roumain et a des notions de russe et de catalan.

Jaden Weekes est un droitier, mais tient sa raquette de la main gauche.

Tennis
Jaden Weekes, 14 ans, a reçu une bourse de 4 000$ en soutien à la réussite académique et sportive, encourageant la conciliation entre le sport et les études. «J’étais vraiment content de l’apprendre, c’est un bel accomplissement pour moi. J’ai travaillé fort pour ça», affirme-t-il.

Le sportif a déjà été couronné champion canadien à quatre reprises dans sa catégorie d’âge et s’est rendu en quart de finale au tournoi «Les petits as» en France, l’un des plus importants pour les 14 ans et moins.

Il étudie actuellement à l’Académie les Estacades, qui lui permet de faire ses études secondaires en ligne, tout en s’entraînant au Centre national de tennis à Montréal. Il revient d’un séjour au Mexique et au Guatemala, où il a participé à trois tournois pour les 18 ans et moins. Ces rencontres lui permettent d’améliorer sa position au classement mondial.

Cette année, Jaden Weekes participera aux championnats canadiens des moins de 18 ans. Il espère jouer professionnellement d’ici quatre à cinq ans. Il précise avoir un style agressif en se portant au filet, ce qui constitue une partie forte de son jeu. Toutefois, il reconnaît devoir améliorer l’aspect mental de ses performances.

C’est en voulant prendre exemple sur son frère qui jouait au tennis qu’il a commencé la pratique du sport à six ans.