LaSalle
17:04 10 juin 2020 | mise à jour le: 10 juin 2020 à 17:04

Nouvelle clinique de dépistage mobile à LaSalle

Nouvelle clinique de dépistage mobile à LaSalle
Photo: Katrine Désautels/Métro LaSalleSix autobus de la STM ont été convertis en centre de prélèvement mobile.

Une unité de dépistage mobile fait un nouvel arrêt de cinq jours dans LaSalle, un des arrondissements les plus touchés par le coronavirus, avec une éclosion de plus de 1100 cas confirmés.

Un des six autobus de la Société de transport de Montréal (STM) convertis en centre de prélèvement s’installera du 10 au 14 juin dans le stationnement de l’école primaire Terre-des-Jeunes, située sur la rue Doyle. Les prélèvements sont effectués entre 10h et 16h.

Pour se faire dépister sans rendez-vous, on doit présenter des symptômes de la COVID-19 ou avoir été en contact avec quelqu’un qui est infecté. Après un lavage de main en règle et le triage, le prélèvement en trois étapes dure quelques secondes. Les résultats devraient être obtenus dans un délai d’environ 24 heures.

Il est important d’avoir en sa possession une carte d’assurance maladie, si disponible. Si vous n’en avez pas, vous pouvez simplement présenter une autre pièce d’identité.

Haut taux de dépistage

LaSalle est l’un des arrondissements les plus performants en matière de tests. Sur une capacité quotidienne de 200, la plupart des cliniques de dépistage mobile à l’intérieur ou encore dans un autobus ont réalisé entre 120 et 160 tests.

Par exemple, la clinique tenue au Centre sportif Dollard-St-Laurent a permis d’en réaliser près d’un millier. En tout, un peu plus de 2000 LaSallois ont ainsi pu être testés.

«On est très content des chiffres. Les LaSallois viennent se faire dépister», se réjouit la directrice déléguée à la responsabilité populationnelle et aux partenariats du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal, Dalia Toledano.

«On essaie vraiment de rejoindre le plus de monde possible, le plus près d’où ils habitent. C’est quelque chose de facile qui prend 10 minutes à faire.» — Dalia Toledano, directrice déléguée à la responsabilité populationnelle et aux partenariats

L’arrondissement est principalement ciblé puisqu’il demeure une zone particulièrement chaude à Montréal, selon les autorités.

«Il y a des éclosions et un nombre élevé de cas à LaSalle. On souhaitait rejoindre cette population-là pour être capable de les dépister afin de déterminer le nombre de cas positifs et diminuer la propagation», explique Mme Toledano.

Par ailleurs, bien que le dépistage soit plus soutenu, le nombre de cas hebdomadaires baisse.

Pour plus d’infos

En collaboration avec Katrine Désautels

Articles similaires