LaSalle

Une levée de fond pour aider une famille laSalloise mise à la rue

Patricia Orlando et Rachel Ricci
Patricia Orlando et Rachel Ricci, les organisatrices de la levée de fond pour aider Heidi Verzola et sa famille à se remettre sur pied. Photo: Félix Hurtubise/Métro

Une communauté montréalaise s’organise pour lever des fonds afin d’aider une famille laSalloise mise à la rue, après un incendie qui a dévasté son logement début mai. La cagnotte lancée sur le site gofund.me avait déjà recueilli plus de 11 500$, 48h après son lancement.

«Le fils de la famille, Sean, fréquente l’école À pas de géant, spécialisée pour les enfants qui présentent un trouble du spectre de l’autisme [TSA], tout comme mon fils», explique Patricia Orlando, l’une des organisatrices de la levée de fonds.

Mme Orlando explique que les parents de l’établissement, situé dans le quartier Notre-Dame-de-Grâce, forment une petite communauté tissée serrée. «Nous comprenons l’impact que cette catastrophe peut avoir sur un enfant avec un TSA qui a besoin d’un environnement familier pour s’épanouir. Ils ont vraiment tous perdu», déplore-t-elle.

Vers 4h30, lundi 2 mai , un incendie s’est déclaré dans un immeuble abritant quatre logements et situé au 376, rue Trudeau, à LaSalle. Les flammes se sont rapidement propagées du premier au deuxième étage du bâtiment. Il a fallu un peu plus de deux heures pour que la soixantaine de pompiers mobilisés puissent venir à bout du brasier.

Voir tout partir en fumée

«Je suis encore en train d’absorber tout ça», affirme Heidi Verzola, la mère de Sean, au bout du fil. Elle indique que cela lui a pris un moment avant de réaliser l’ampleur de la situation, comme tout s’est passé tellement vite.

«Je me suis réveillée après avoir entendu un craquement puissant et j’ai vu le feu entrer dans mon appartement par les fenêtres extérieures. Je n’ai pas pu atteindre l’extincteur, tellement c’était chaud. Mon mari et moi avons réveillé Sean, qui ne comprenait pas ce qui se passait,  et sommes sortis presque en rampant par l’escalier de l’entrée, tellement la fumée était épaisse.»

La maison après l’incendie – Gracieuseté/Patricia Orlando

Mme Verzola explique qu’elle s’est sentie particulièrement démunie en regardant toutes ses affaires partir en fumée. «J’étais inquiète de la façon dont mon fils allait réagir. Comme il a un TSA, il a des jouets qui sont très importants pour lui, pour le mettre en confiance». La famille n’avait pas d’assurance.

«Ce sont mes anges»

Heidi Verzola s’estime chanceuse que Patricia et Rachel se soient mobilisées pour la levée de fond.

«Au départ, elles ne voulaient pas me le dire, car elles savent que je suis une personne fière, explique la mère de famille. Je me disais que j’allais pouvoir passer à travers, comme je le fais d’habitude. Mais maintenant je me rends compte que je vais avoir besoin de tout l’aide qu’on peut me donner. Ce sont mes anges.»

Nous ne savions pas quel montant mettre et nous nous sommes dit que 20 000$ était un bon objectif de départ. Je suis vraiment contente et reconnaissante de voir que la communauté a répondu à notre appel d’une façon aussi importante.

Patricia Orlando

L’argent amassé permettra à Heidi Verzola de prendre une petite pause de son travail afin de remettre les choses en ordres. «Je suis très reconnaissante des gens qui ont donné de l’argent. Il y en a d’autres, parfois de parfaits inconnus, qui m’offrent vêtement, jouets, électroménagers», dit-elle.

Toutefois, la priorité sera de trouver un nouvel appartement où son fils pourra être confortable.

«Je ne peux pas prendre n’importe quel 3 ou 4 ½ que je trouve, indique celle qui restera pour le moment chez sa mère, à Saint-Léonard. Je dois prendre le temps de trouver un logement pour que mon fils sente bien et libre d’être lui-même. Son environnement à la maison est très important. Ensuite, le reste devrait se caser tranquillement.»

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de LaSalle.

Articles récents du même sujet