LaSalle

Malgré une victoire, des locataires craignent encore l’insalubrité

Les locataires des appartements Renaissance avec les membres de ACORN. Photo: Sebastien Pentland-Hyde

Des locataires de la résidence La Renaissance se plaignent de vivre dans des conditions insalubres, dont des poubelles qui ne sont pas ramassées. Frustrés, certains se sont présentés devant le conseil d’arrondissement pour faire entendre leur voix. Depuis, l’entreprise propriétaire du site a agi pour corriger certaines lacunes, mais les résidents restent inquiets.

En février 2021, Immeubles Banvest Inc a racheté les appartements Renaissance Place Stirling à LaSalle. Le complexe se compose d’une vingtaine d’immeubles.

«Ça fait 49 ans que j’habite ici, j’en ai vu passer des propriétaires différents, mais la compagnie Banvest est de loin la pire, elle nous fait vivre un enfer!», dit Pam Flynn, locataire et membre de l’organisme ACORN.

Des centaines de poubelles qui s’empilent depuis des mois, des souris, de la moisissure ou bien un toit qui s’effondre, nombreux sont les problèmes que les locataires relèvent au quotidien.

Les poubelles de la vidange d’un des immeubles. Crédit: Sebastien Pentland-Hyde

«Toutes les personnes d’entretien ont été virées par la compagnie, maintenant, il y a qu’une fille seule qui s’occupe de l’entretien de plus de 20 immeubles. Ce n’est plus possible! » raconte Mme Flynn.

En plus d’avoir vécu plus de deux mois avec une odeur ambiante de poubelles, l’hiver n’était pas non plus de tout repos pour les résidents.

Trois locataires voulant rester anonymes par crainte de représailles racontent avoir eu des problèmes de chauffage et un manque d’eau chaude pendant plusieurs semaines.

«Cet hiver, ils n’ont pas mis une seule fois du sel, c’était une patinoire alors qu’il y a beaucoup de personnes âgées qui vivent ici», exprime pour sa part Ewa Jachimczyk, une locataire.

Une bataille acharnée menant à une petite victoire

Des locataires se sont mobilisés, mais en raison de la COVID-19, plusieurs de leurs réunions sont tombées à l’eau. Confrontés au silence du propriétaire, ils ont décidé de lancer une pétition avec l’aide d’ACORN et de la présenter à la mairie.

Le 6 juin dernier, une dizaine de locataires se sont présentés au conseil de l’arrondissement pour dénoncer le problème.

La mairesse Nancy Blanchet et le directeur de la Direction de l’aménagement, de l’urbanisme et des services aux entreprises (DAUSE) Hugo Rousseau ont expliqué que l’Arrondissement et le Service de l’habitation de la Ville de Montréal sont déjà actifs dans le dossier.

«Dans vos immeubles, il y a 17 dossiers actifs, plaintes des locataires, 15 inspections, 13 avis d’infractions», a énuméré M. Rousseau.

Après plusieurs pressions de la Ville, des camions de Banvest ont ramassé les poubelles dans les jours suivants.

Je pense que c’est juste pour nous faire taire, dès qu’on sera calmes, les problèmes de poubelles recommenceront.

Pam Flynn

Disant avoir perdu confiance en son propriétaire, elle explique qu’un seul des nombreux problèmes a été réglé.

Le 10 juin dernier, La DAUSE a rencontré le Service de l’habitation de la Ville de Montréal, «afin de planifier un calendrier d’interventions pour les problématiques liées à ces bâtiments», explique dans un courriel Caroline Elliott, chargée de communication de l’Arrondissement.

«Très prochainement, une inspection express conjointe (Habitation et DAUSE) des bâtiments est prévue», ajoute-t-elle.

Elle explique aussi que des avis ont été envoyés aux locataires et au propriétaire pour les prévenir de l’intervention.

Se plaignant de la gestion dans sa globalité, Pam Flynn explique que les locataires attendent un vrai changement de la part du propriétaire.

«J’espère que le propriétaire prendra des initiatives et nous entendra », conclut Pam.

Malgré plusieurs demandes, Les immeubles Banvest n’a pas répondu à nos questions.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de LaSalle.

Articles récents du même sujet