Le Plateau-Mont-Royal

Trois nouveaux espaces zonés «parc» dans le Plateau-Mont-Royal

Trois lots seront zonés «parc» entre Le Champ des Possibles et le boulevard Saint-Laurent, comme ici, le 77 avenue Bernard. Photo: Archives TC Média

Trois terrains situés aux abords de la voie ferrée du Mile End seront zonés «parc», confirmant qu’il n’y aura pas de cours de voiries municipales.

Il s’agit d’une étape importante pour l’arrondissement du PMR dans toute la réflexion qui se fait depuis une dizaine d’années concernant les abords de la voie ferrée du côté Mile End.

Après négociation entre l’arrondissement et la Ville de Montréal, trois terrains lui appartenant sont désormais versés dans le domaine public, les rendant ainsi sous la responsabilité de l’arrondissement du PMR.

Il s’agit du terrain situé au 77 rue Bernard Est – un ancien hangar industriel déserté recouvert de tôle ondulée servant de toile de fond à de nombreux graffiteurs depuis des années- du terrain de la Petite Floride, ainsi que celui où se trouve présentement un stationnement sous le viaduc.

Cette démarche vient confirmer qu’il n’y aura pas de développement de cour de voirie dans ce secteur, c’est-à-dire un endroit pour entreposer les camions de services de la Ville.

«Nous avons une vision urbanistique de ce secteur, on souhaite maintenir l’énorme potentiel d’usage récréo-culturel, sportif, de verdissement et de biodiversité, commente Richard Ryan, conseiller d’arrondissement. On veut en faire davantage un endroit de convivialité pour les citoyens et les travailleurs; ce n’est pas un lieu pour un usage de service.»

L’arrondissement compte ainsi continuer la réflexion qui existe depuis plusieurs années avec les citoyens et organismes sur les usages de ces terrains.

Le but est de continuer à développer ce secteur comme cela a déjà été commencé avec le Champ des possibles, le Skate Park – qui verra sa construction commencée cet été –  le nouveau parc Sans-Nom, la fermeture de la rue Clark, ou encore la piste cyclable aménagée sur Saint-Laurent.

Avec désormais 13 000 travailleurs qui viennent chaque jour proche du viaduc, il est nécessaire selon Richard Ryan de créer de nouveaux endroits pour se rencontrer: «la structure du 77 rue Bernard sera sûrement transformée en une sorte d’agora avec des activités culturelles et un café; tout reste encore à réfléchir avec les groupes de citoyens. Ce projet va être le premier geste d’ici à l’automne dont on va se préoccuper.»

L’adoption finale de ce projet de zonage parc, qui a été discuté lors du dernier conseil d’arrondissement, se déroulera en juillet prochain, après une assemblée publique le 30 mai et une deuxième lecture en conseil d’arrondissement début juin.

L’arrondissement a profité de cette démarche pour verser le Champ des Possibles, déjà reconnu espace vert, au domaine public.

Articles récents du même sujet