Le Plateau-Mont-Royal
13:50 11 septembre 2020 | mise à jour le: 11 septembre 2020 à 13:50 temps de lecture: 3 minutes

Plateau-Mont-Royal : un budget participatif pour la transition écologique

Plateau-Mont-Royal : un budget participatif pour la transition écologique
Photo: Archives TC Media

Le Plateau-Mont-Royal déboursera 250 000$ pour réaliser des projets imaginés par les citoyens pour favoriser la transition écologique.

Ce budget participatif est le premier à Montréal à être élaboré autour d’une telle thématique centrale, selon Luc Rabouin, maire de l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal. Pour celui qui a étudié la question à travers les pages de son ouvrage Démocratiser la ville, le lancement de ce projet s’inscrit dans une suite logique.

«J’en avais fait un engagement électoral. Quand on en fait la promotion pendant plusieurs années, lorsqu’on est au pouvoir, il faut mettre en œuvre ce qu’on proposait», indique Luc Rabouin.

Il précise d’emblée que la démarche va plus loin qu’une consultation publique régulière. Au-delà d’être invitée à se prononcer, la population prend activement part à la création et l’élaboration de projets significatifs pour le quartier.

«Nous sommes dans une situation d’urgence. Les élus, les employés et les professionnels de l’arrondissement, nous reconnaissons que nous n’avons pas toutes les solutions. Nous faisons appel à la mobilisation et aux propositions des citoyens pour faire face à ce défi immense.»

– Luc Rabouin, maire de l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal

Collecte des idées, analyse préliminaire, développement de projets et analyse finale; les différentes étapes s’échelonneront du 22 septembre 2020 au mois de mars 2021. Le vote populaire se tiendra en avril suivant.

Toute personne âgée de dix ans et plus qui habite, étudie, travaille ou est propriétaire d’un immeuble dans l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal aura droit à un vote. «Ce sont les citoyens qui vont décider. Ce n’est ni un jury, ni les élus. On est vraiment dans un processus de démocratie participative», souligne le maire. La réalisation des travaux est planifiée pour 2021-2022.

Mobilisation

Derrière ce premier budget participatif se profile ainsi une volonté de créer un élan collectif qui améliorera les pratiques. Que ce soit pour verdir et apporter une plus grande biodiversité, recycler, réemployer ou réduire à la source, soutenir la lutte contre le gaspillage ou adapter le territoire aux dérèglements climatiques, l’administration municipale croit que l’implication citoyenne poussera la réflexion plus loin.

«L’objectif, c’est de faire appel à l’intelligence des citoyens et d’ouvrir de nouvelles avenues. De ça va émerger des idées, des nouvelles façons de faire et des projets potentiellement porteurs», estime le maire Rabouin.

La charte du budget participatif a été définie en collaboration avec le Centre d’écologie urbaine de Montréal (CEUM). L’étape initiale de la collecte des idées se déroulera du 22 septembre au 19 octobre.

Critères d’admissibilité

Les projets soumis devront:

  • Avoir une valeur se situant entre 10 000$ et 150 000$;
  • Être concret, durable et contribuer à la transition écologique;
  • Être réalisable dans les deux ans suivant le vote;
  • Être cohérent avec les plans et politiques de l’arrondissement.

Articles similaires