Le Plateau-Mont-Royal
14:27 7 mai 2021 | mise à jour le: 7 mai 2021 à 14:29 temps de lecture: 7 minutes

Un grand saut pour cinq basketteurs de l’école Jeanne-Mance

Un grand saut pour cinq basketteurs de l’école Jeanne-Mance
Photo: Dominic Gildener/Métro MédiaTrois des finissants de l’école Jeanne-Mance qui joueront en D1 à la rentrée 2021 accompagnés d’un finissant qui jouera en D2 et d’un basketteur qui ira à une prep school aux États-Unis.

Chaque année, entre 15 et 20 basketteurs sortent de l’école secondaire pour intégrer les rangs d’une équipe masculine de division 1 (D1), le plus haut niveau collégial, au Québec. Lors de la prochaine rentrée scolaire, cinq finissants de l’école Jeanne-Mance feront le grand saut.

Métro/Le Plateau a récemment assisté à une séance d’entraînement de trois de ces athlètes qui feront la transition vers la D1 dans quelques mois, soit Steven Jean Mesidor, Ahmed Diallo et Nick Masengo. Ces derniers étaient accompagnés de deux autres joueurs.

L’un d’entre eux, Mathias Provost, ira lui jouer au Collège de Maisonneuve en D2. Il possède le talent nécessaire pour obtenir une place en D1, selon l’un de ses entraîneurs, Martin Dusseault. Il a toutefois choisi ce cégep pour étudier dans un programme en particulier.

Quant au cinquième joueur présent, Bradley Mahuta, il n’aura pas terminé ses cours d’ici la fin de l’année scolaire. Il prévoit cependant se joindre à une prep school aux États-Unis afin de finir son secondaire tout en continuant de travailler sur son jeu. Ces écoles américaines sont reconnues pour préparer les jeunes au basketball collégial. Bradley est probablement le joueur juvénile le plus talentueux au Québec en ce moment, selon M. Dusseault.

Les deux autres finissants qui se joindront à une équipe D1 à la rentrée, Walid Hirwa et Jean-Christophe Desrosiers, n’ont pas pu être présents lors de notre visite.

Depuis l’arrivée de la pandémie, l’horaire a beaucoup changé pour les joueurs des Dragons, l’équipe de Jeanne-Mance, mais aussi pour les entraîneurs. Tous les matchs et tournois sont annulés en raison des mesures sanitaires. Les élèves participent donc à 3 ou 4 entraînements par semaine.

Avec le strict protocole en place, les élèves travaillent en petits groupes, comptant au maximum huit personnes, et doivent porter un masque.

Un programme réputé

«Jeanne-Mance possède un programme spécialisé en basketball. C’est une des grosses écoles de basketball au Québec. On est réputé pour avoir beaucoup de jeunes qui se rendent en D1 année après année.», souligne M. Dusseault pour expliquer le fait qu’une proportion importante des futurs joueurs se rendant en D1 provient de cette école.

Les responsables du programme sont fiers de voir leurs joueurs réussir après leur passage chez eux, ajoute-t-il.

«Nous, ce que l’on souhaite, c’est qu’ils puissent avoir accès à leurs rêves et à leurs objectifs. On veut les voir obtenir leur diplôme secondaire. Au bout du compte, certains obtiennent même leur diplôme universitaire. Pour nous, c’est ça la grosse récompense. On souhaite que nos jeunes puissent atteindre la hauteur de leur talent, autant d’un point de vue académique que sportif», mentionne-t-il.

L’école est reconnue pour former des basketteurs de qualité, mais aussi pour son programme Bien dans mes baskets (BDMB), qui utilise le basketball parascolaire comme outil d’intervention social auprès d’adolescents susceptibles de décrochage scolaire, d’exclusion et de délinquance depuis 1999.

Martin Dusseault, qui est un travailleur social du CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal, en est le coordonnateur et le fondateur. L’aide que lui et ses collègues fournissent aux jeunes athlètes est considérée comme essentielle par la santé publique du Québec.

Le volet psychosocial du programme a rendu possible la poursuite des entraînements, et ce, même lorsque les sports organisés étaient annulés en raison de la pandémie. Pendant l’entraînement auquel Métro/Le Plateau a assisté, M. Dusseault a rappelé aux athlètes l’importance de continuer de travailler fort tout l’été.

«Il est important de sortir de votre zone de confort et de créer de bonnes habitudes», leur a-t-il partagé.

Malgré le passage de certains d’entre eux en D1, rien n’est certain. L’intensité sera plus élevée en passant au prochain niveau. Ce n’est pas le temps pour les relâchements, insiste l’entraîneur.

Des liens importants

«On reste en contact avec nos joueurs le plus longtemps possible. Bien dans mes baskets, c’est une grande famille», déclare M. Dusseault.

De nombreux anciens des Dragons reviennent à Jeanne-Mance pendant l’été pour s’entraîner avec les jeunes basketteurs. Certains d’entre eux ayant joué en NCAA ou professionnellement à l’étranger représentent une source d’inspiration pour les joueurs actuels de l’école secondaire du Plateau-Mont-Royal.

James Jean-Marie, qui participera à sa troisième campagne au sein de la NCAA lors de la saison prochaine, est l’un de ces exemples de réussite desquels les étudiants peuvent s’inspirer.

Profils

Nick Masengo

Nom: Nick Masengo

Âge: 16 ans

Taille: 6 pieds 4 pouces

Poids: 176 livres

Poste: ailier

Futur cégep: Dawson (D1)

Joueur préféré (influence): Josh Christopher (NCAA)

Force principale sur le terrain: athlétisme

Quelques mots sur l’expérience vécue en suivant le programme de basketball de Jeanne-Mance: «C’était incroyable. Je n’ai pas les mots pour décrire ça.»

Arrondissement: Ville-Marie

 

Steven Jean Mesidor

Nom: Steven Jean Mesidor

Âge: 17 ans

Taille: 6 pieds 1 pouce

Poids: 160 livres

Poste: meneur de jeu/arrière

Futur cégep: Champlain-St Lambert (D1)

Joueur préféré (influence): LeBron James

Force principale sur le terrain: athlétisme

Quelques mots sur l’expérience vécue en suivant le programme de basketball de Jeanne-Mance: «J’ai bien aimé mon expérience. Ça m’a permis de m’améliorer et de devenir plus compétitif.»

Arrondissement: Anjou

 

basketteurs école secondaire
Ahmed Diallo

Nom: Ahmed Diallo

Âge: 17 ans

Taille: 5 pieds 11 pouces

Poids: 153 livres

Poste: meneur de jeu

Futur cégep: Sherbrooke (D1)

Joueur préféré (influence): Kevin Durant (NBA)

Force principale sur le terrain: vitesse et adresse au tir

Quelques mots sur l’expérience vécue en suivant le programme de basketball de Jeanne-Mance: «J’ai beaucoup appris. J’ai vraiment pu m’améliorer. Ça a été une grande expérience pour moi.»

Arrondissement: Mercier-Hochelaga-Maisonneuve

 

basketteurs école secondaire
Mathias Provost

Nom: Mathias Provost

Âge: 17 ans

Taille: 5 pieds 9 pouces

Poids: 154 livres

Poste: meneur de jeu

Futur cégep: Maisonneuve (D2)

Joueur préféré (influence): Steph Curry (NBA)

Force principale sur le terrain: vision de jeu

Quelques mots sur l’expérience vécue en suivant le programme de basketball de Jeanne-Mance: «Tout le monde est gentil. Ils arrivent à te mettre à l’aise dès que tu arrives. Ce n’est pas intimidant. On a du plaisir.»

Arrondissement: Plateau-Mont-Royal

 

basketteurs école secondaire
Bradley Mahuta

Nom: Bradley Mahuta

Âge: 18 ans

Taille: 6 pieds 1 pouce

Poids: 191 livres

Poste: ailier

Future école: une prep school aux États-Unis

Joueur préféré (influence): James Harden (NBA)

Force principale sur le terrain: finition près du panier

Quelques mots sur l’expérience vécue en suivant le programme de basketball de Jeanne-Mance: «C’était très bien. J’ai eu de bonnes années. Je me suis beaucoup amélioré.»

Arrondissement: Ville-Marie

Articles similaires