Soutenez

Projet Montréal présente une nouvelle candidate pour le district De Lorimier

La cheffe de Projet Montréal, Valérie Plante, a présenté une nouvelle candidate pour l'équipe de l'arrondissement Le Plateau-Mont-Royal, Laurence Parent. Photo: Josie Desmarais/Métro

Jeudi matin, Projet Montréal a présenté Laurence Parent sa nouvelle candidate pour le district De Lorimier dans Le Plateau-Mont-Royal pour les élections municipales de novembre.

Mme Parent est reconnue comme une spécialiste concernant les enjeux se rapportant à la mobilité réduite. Détentrice d’un doctorat sur la mobilité des personnes handicapées, elle milite depuis des années pour améliorer la vie des gens avec des limitations fonctionnelles. 

« Elle a fait de la lutte au capacitisme, l’un de ses principaux chevaux de bataille et on lui doit beaucoup pour ce travail accompli », a mentionné la mairesse de Montréal, Valérie Plante, lors d’une conférence de presse. Elle était accompagnée du maire de l’arrondissement, Luc Rabouin, pour en faire l’annonce et de la candidate.

Depuis quatre ans, Mme Parent représente les clients du transport adapté en tant que membre du conseil d’administration de la Société de transport de Montréal (STM). Elle usera donc de son expertise dans le domaine de l’accessibilité universelle, mais couvrira aussi tous les autres dossiers qui se présenteront.

« Mme Parent se joint au rang de Projet Montréal parce qu’elle adhère aux valeurs que nous mettons de l’avant, soit la justice sociale, l’environnement et la transition écologique », ajoute Mme Plante.

Pour la nouvelle candidate de Projet Montréal du district De Lorimer, l’annonce était une suite logique à son parcours de citoyenne, chercheuse et militante au cours des 20 ans dernières années à Montréal. « Je veux devenir une voix pour les personnes handicapées à Montréal. Évidemment, cela ne veut pas dire que je ne me préoccupe pas des besoins des personnes qui n’ont pas de handicap. Je tiens à le souligner. Tout ce qui touche les personnes handicapées touche aussi les personnes qui n’ont pas de handicap. »

« J’espère que ma candidature va inspirer et donner le goût à d’autres personnes handicapées de se présenter et de s’impliquer en politique », ajoute-t-elle.

Pour sa part, le maire du Plateau se réjouit de voir Mme Parent se joindre à son équipe. « Je suis très heureux, mais surtout très fier de présenter la candidature de Laurence. »

Entre espoir et scepticisme

En 2009, Laurence Parent a cofondé le Regroupement des activistes pour l’inclusion au Québec (RAPLIQ) avec Linda Gauthier.

« Elle est bien connue. Si elle donne avantage à la place des personnes handicapées et qu’elle tente de leur donner une voix comme elle l’a dit en conférence de presse, ça va être gagnant. Sinon, ça risque d’être perdant », affirme Mme Gauthier, présidente du conseil d’administration du RAPLIQ.

Cette dernière réside dans le district De Lorimier. C’est dans celui-ci qu’elle s’était présentée comme conseillère de ville aux élections municipales en 2017, sous la bannière de Denis Coderre. Malgré les divergences politiques, Mme Gauthier souhaite bonne chance à son ancienne collègue.

« À l’époque, c’était une femme de convictions profondes en ce qui a trait à l’inclusion des personnes handicapées », mentionne-t-elle, tout en demeurant sceptique quant aux intentions de Projet Montréal.

« Disons qu’elle tombe dans une équipe qui est assez coriace en matière d’accessibilité universelle. Ils ont une mentalité archaïque, déplore-t-elle. Ce n’est pas parce que c’est une personne en situation de handicap comme je le suis, en plus d’être une cofondatrice du RAPLIQ, que je vais nécessairement la ménager », précise-t-elle.

Capacitisme: selon l’Office québécois de la langue française, le capacitisme est une attitude ou un comportement portant préjudice à une personne ou à un groupe de personnes ayant des incapacités, particulièrement physiques. 

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.