Soutenez

Des marchés qui animent le Plateau

Le marché fermier Saint-Louis. Photo: Dominic Gildener/Métro Média

Les marchés fermiers du Plateau sont devenus des lieux de rencontre hebdomadaire pour plusieurs personnes qui viennent profiter de la vie de quartier tout en achetant quelques aliments frais et locaux. Pour en témoigner, Métro/Le Plateau a récemment fait un tour dans celui du carré Saint-Louis.

Il est 16h30. Le temps est bon et le parc est bien achalandé. Devant le marché, on aperçoit des jeunes, des aînés, des familles. En tout, on compte une vingtaine de personnes qui viennent se procurer des produits.

Quelques musiciens mettent de l’ambiance et animent l’endroit en jouant de leur instrument.

«Les fruits et légumes offerts ici sont plus frais que ceux qu’on retrouve dans les épiceries classiques», raconte Marie-Pierre, une résidente du quartier qui fait un petit détour chaque semaine pour faire le plein de produits maraîchers de qualité.

Quatre marchés

Cette été, Le Plateau-Mont-Royal compte quatre marchés fermiers. Outre Saint-Louis, il y a Laurier, Baldwin et du Roulant. Ils ont presque tous entamé leurs activités à la mi-juin et y mettront fin à la mi-octobre.

Le marché fermier Laurier est l’exception. Il accueillera des visiteurs jusqu’à la mi-novembre. De plus, celui-ci installe ses divers kiosques deux jours par semaine. Les trois autres marchés n’ouvrent qu’un jour par semaine.

Lors de notre visite au marché Saint-Louis, Métro/Le Plateau a constaté que des produits variés sont offerts aux huit kiosques présents. Outre les fruits et légumes, on peut y trouver de la viande, du poisson, du pain, mais aussi des repas transformés et des plats déjà préparés, dont des tourtières et des tartes.

Pour les marchands, c’est l’occasion de se présenter à une nouvelle clientèle.

«C’est bien de pouvoir apporter des produits biologiques de qualité à Montréal. On sent que les gens en sont satisfaits. Ils sont contents.»

Catherine, une employée des jardins d’Entre Lune et Sol

«On voulait être présent à différents marchés cet été afin de se faire connaître davantage», soutient Victor, un employé de BocoBoco, une épicerie gourmande et zéro déchet ouverte il y a deux ans dans le Mile-End.

Les jardins d’Entre Lune et Sol font le trajet de Saint-Hélène-de-Chester chaque mardi pour installer leur kiosque de produits biologiques.

«Il y a un bel achalandage. Il y a une belle dynamique», s’enthousiasme Catherine, une employée de la ferme maraîchère.

« On a de plus en plus une clientèle régulière de semaine en semaine. Il y a aussi des gens qui découvrent l’existence du marché au passage », ajoute-t-elle.

Les horaires complets et le calendrier peuvent être consultés à l’adresse https://www.marchefermier.ca/

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.