Le Plateau-Mont-Royal

Les Plats de Mel, une cuisine « de cœur »

La propriétaire des Plats de Mel, Mélanie Champagne
La propriétaire des Plats de Mel, Mélanie Champagne Photo: Quentin Dufranne / Métro Média

Loin de la cuisine hermétique et peu chaleureuse, c’est une ambiance joviale qui règne dans la cuisine des Plats de Mel sur l’avenue du Parc. Sa propriétaire Mélanie Champagne, et ses trois employés mettent tout à l’œuvre pour que cet esprit familial se retrouve dans leurs plats prêts à manger.

C’est grâce à son travail en tant que cuisinière responsable alimentaire dans un Centre de la Petite Enfance (CPE) d’Outremont que l’idée de préparer des plats prêts à manger lui est venue.

Face au franc succès de ses plats, des parents l’ont progressivement approché pour lui parler de sa cuisine. Désirant arrondir les fins de mois, cette mère monoparentale a donc proposé de louer les locaux de la cuisine du CPE les fins de semaine pour cuisiner et vendre des plats prêts à manger pour les familles.

Après son licenciement à la suite du déménagement du CPE, elle ouvre en décembre 2019 les Plats de Mel au 5683 avenue du Parc. Elle y propose une cuisine équilibrée et diversifiée sous forme de plats prêts à manger. Le menu change chaque semaine et les plats varient en fonction des saisons.

La devanture des Plats de Mel, Photo: Quentin Dufranne / Métro Média

Une cuisine « de cœur »

C’est dans son enfance qu’est venue cette passion de cuisiner. Son grand-père ayant sa propre entreprise, elle et sa grand-mère cuisinaient ensemble pour les employés. Par la suite, ce sont des amis français de ses parents qui, au cours de repas copieux les fins de semaine, lui ont partagé cet amour de la bonne cuisine.

Aux Plats de Mel, il y en a pour tout le monde que l’on soit végane, végétarien ou carnivore. Mélanie Champagne propose une grande variété de plats allant de la kefta de tofu végane au porc aux oignons vert et aubergine en passant par la lasagne aux légumes grillés.

« Je suis très montréalaise et très influencée par les communautés qui nous entourent, que ce soit de l’indien, de l’italien, du thaï ou autre », explique-t-elle.

Ici tout est fait maison et l’accent est mis sur la qualité des légumes et sur leur transformation. 

« Ce que j’aime savoir, c’est quand les gens me disent ‘c’est comme si tu étais un membre de notre famille, car la bouffe sur la table, c’est Mel » affirme Mélanie Champagne. Je suis très professionnel dans ma cuisine (…) et mon côté hyper maternel s’en vient dans ma façon de gérer mon commerce ».

Un service de plat prêt à manger

Les clients peuvent s’inscrire sur le site Web pour faire partit du réseau des Plats de Mel. Ils reçoivent ensuite le menu de la semaine chaque lundi avec un bon de commande à remplir.

Les repas sont ensuite préparés la fin de semaine puis sont livrés le lundi matin aux clients ou prêts pour la cueillette en magasin.

Afin de réduire le plus possible son impact écologique, les plats sont livrés dans des contenants réutilisables et consignés.

Chaque semaine le menu propose deux choix de soupes, deux choix de salades, deux choix de collation santé, deux plats dits « extra » comme une tartinade de chocolat maison ou un pâté au poulet. S’en suivent quatre choix de repas complet incluant protéine, féculents et légumes.

« Les portions sont généreuses, il y en a souvent pour le lunch du lendemain », explique Mélanie Champagne.

C’est sans prétention que Mélanie Champagne propose ses plats et une de ses plus grandes fiertés est de pouvoir donner un travail à ses employés.

Ayant connu les petits salaires que la restauration impose, elle n’a pas attendu la pandémie pour hausser la paye de ses employés afin qu’ils « n’aient pas à cumuler quatre emplois pour nourrir leur famille ».

Elle est heureuse de pouvoir désormais ouvrir ses portes aux passants en quête d’un plat prêt à manger et se réjouit des nombreuses collaborations qui se développent avec d’autres commerçants locaux.

Elle collabore notamment avec l’URSA en préparant des plats lors d’évènements qui y ont lieumais aussi des marinades pour la microbrasserie l’Espace Public. De plus, Mélanie Champagne prépare un repas chaud une fois par semaine pour l’école Édu2 et y effectue des ateliers de cuisine les vendredis après-midi.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité du Plateau – Mont-Royal.

Articles récents du même sujet