Mercier & Anjou

PTI 2020-2022: Rénover et verdir en prorité pour MHM

PTI 2020-2022: Rénover et verdir en prorité pour MHM
Photo: Archives MétroMédiaL’arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve prévoit investir 9,79M$ en 2020 dans ses immobilisations, et 8,45M$ lors des deux années subséquentes.

L’Arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve investira près de 27M$  dans ses infrastructures et ses équipements au cours des trois prochaines années. Du total, près de 9,8M$ seront dépensés l’an prochain.

L’administration Lessard-Blais a adopté son Plan triennal d’immobilisations (PTI) 2020-2022 lors du conseil d’arrondissement du 2 juillet dernier. Deux thèmes s’imposent, selon le maire : la vétusté et le verdissement.

« On a construit beaucoup d’infrastructures pour les citoyens depuis des décennies, mais nos études montrent que la vétusté va en s’empirant chaque année, souligne-t-il. On a pris la décision responsable de dire qu’on allait se calmer sur les nouvelles bâtisses, et on va prioriser nos rénovations. On vise de passer d’un taux de vétusté de 43% à 33% dans 5 ans. »

Plus du tiers des sommes prévues au PTI, soit 3,36 M$, seront consacrés à la réfection des bâtiments. Plusieurs chalets de parcs, les deux Maisons de la culture, le Vieux marché Maisonneuve, le Centre de loisirs Hochelaga-Maisonneuve et le bâtiment situé au 7958 rue Hochelaga, où loge le Chez-Nous de Mercier-Est, bénéficieront tous d’investissements importants.

À court terme, des travaux auront lieu au chalet du Jean-Amyot, à l’intersection des rues Pierre-de-Coubertin et du Quesne, un investissement de 200 000$. La pataugeoire qui s’y trouve sera de plus complètement refaite, des opérations au coût de 2M$ qui devraient se terminer l’an prochain.

Des rénovations sont également en cours à la Maison de la culture Mercier, qui se continueront en 2020. Les rénovations au Chez nous de Mercier-Est et s’étaleront de leur côté jusqu’en 2022, et prévoient entre autres l’installation d’un ascenseur; un projet de 1,5M$ dont 1M$ est fourni par la ville-centre. « On est encore loin de la coupe aux lèvres, on a encore 2 ans d’analyse », prévient toutefois Pierre Lessard-Blais.

Soulignons que le montant global pour 2020 est légèrement supérieur à celui prévu pour 2021 et 2022. « Nous avons 1,3M$ supplémentaire en 2020, comme nous avions eu en 2018 et 2019, pour une mise de côté pour les rénovations à venir au Centre de loisirs Hochelaga, explique le maire. On se souvient que M. Ménard avait promis un nouveau centre, mais entre les pieds carrés qu’il promettait et le coût du projet, c’était incohérent. Nous, on choisit de rénover et de mieux s’occuper de ce que l’on a au lieu de bâtir. »

Opérations verdissement
Près du quart des dépenses,  2,38M$ iront dans le Programme de réaménagement des parcs, afin d’assurer la protection et la qualité des espaces verts. Des projets de verdissement peuvent aussi être réalisés à l’extérieur des parcs, mais être inclus dans ce programme, par exemple dans le cas de ruelle verte, ou de carré d’arbres, souligne le maire.

L’aménagement de la Promenade Bellerive compte parmi les principaux projets à l’étude. « On va essayer de faire ça en trois ans, espère M. Lessard-Blais. On pense plus à un accès à l’eau par quai qu’à une plage. Une plage, du moment où tu creuses, ça nécessite plus d’autorisations, plus de bureaucratie. Mais les gens pourront y faire des activités récréonautiques, la qualité de l’eau y est très bonne d’ailleurs. »

Deux projets de skate parks sont actuellement sur les planches à dessin d’un comité composé notamment de membre de l’organisation Skate Montréal et d’utilisateurs de l’arrondissement. Des sommes de 900 000$ sont prévues pour ces aménagements, et pourraient être bonifiées par un investissement de la ville-centre.

« Les gens de la communauté de skate réagissent vraiment bien, car ils sont dans le projet en amont et tiennent presque le crayon, se réjouit le maire. Les détails devraient être annoncés cet hiver. Si tout va bien, il va y avoir des travaux d’ici un an. »

Incontournables travaux routiers
Plus du quart des investissements (2,6M$) seront consacrés au programme de réfection routière, notamment à la reconstruction de trottoirs et de puisards, de la chaussée ainsi qu’au planage.  Le développement de saillies se poursuivra également cette année.

Le programme d’apaisement de la circulation s’est vu de son côté alloué 1,15M$, qui seront consacrés à la création de corridors scolaires et de passages piétons surélevés, à la pose de dos-d’âne et au marquage au sol.

Soulignons enfin que 296 000$ seront consacrés au programme d’acquisition d’équipements, dont la très grande majorité servira à l’achat de livres pour la bibliothèque Maisonneuve, dont les nouveaux locaux devraient ouvrir en 2021.

« On a été économe et responsable, conclut le maire. On prend mieux soin de ce qu’on a, et on améliore la qualité de vie des gens. »