Hochelaga-Maisonneuve
09:15 14 mai 2020 | mise à jour le: 14 mai 2020 à 09:15

Chats errants : pas de stérilisation pour 2020 dans MHM

Chats errants : pas de stérilisation pour 2020 dans MHM
Photo: GracieusetéL’objectif du programme de CSRM est de stabiliser la population de chats errants et contrôler les colonies.

En raison de la pandémie de COVID-19, l’arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve remet le programme de Capture, stérilisation, relâche et maintien (CSRM) à l’an prochain. La nouvelle a fait vivement réagir les citoyens sur les réseaux sociaux qui pensent que cette décision aura de graves conséquences sur le nombre de chats errants sur ce territoire.

Lancé pour la première fois en 2016 dans le secteur, le programme CSRM a comme objectif principal de stabiliser les colonies de chats errants avec la collaboration de citoyens bénévoles.

En 2018, l’arrondissement s’est affilié à la Clinique vétérinaire Ontario laquelle devient prestataire du service. Or, en raison de la situation actuelle, la clinique limite ses activités en maintenant uniquement les services jugés essentiels. Cela exclut les stérilisations.

«La Clinique vétérinaire Ontario avec qui nous avions une entente de service ces deux dernières années nous a prévenu qu’elle ne serait pas en mesure de remplir son mandat compte tenu de la pandémie et des mesures mises en place dans les cliniques vétérinaires», indique la chargée de communication de l’arrondissement Julie Bellemare.

Conséquences

Non stérilisée, une chatte peut mettre au monde quatre chatons trois fois par année. «Si bien qu’au bout de quatre ans, on se peut retrouver facilement avec plus de 20 000 chats», peut-on lire sur le site internet de la SPCA de Montréal qui a également suspendu son programme de Capture-Stérilisation-Retour-Maintien «jusqu’à nouvel ordre».

En 2019, le programme CSRM a permis la stérilisation de 72 chats errants dans MHM, dont 39 femelles et 32 mâles. Un chat a dû être euthanasié.

Sur les réseaux sociaux, de nombreux citoyens jugent que le service est essentiel.

Selon Anjali, la décision d’annuler le programme pour l’année 2020 aura des répercussions sur les résidents et les chats de l’arrondissement pendant des années. Cela «annuler[a] des années de travail acharné des bénévoles de la CSRM», pense-t-elle.

Pour Élyse, c’est une «catastrophe». «Vous allez laisser souffrir et mourir des millions de chats pour cette année et plusieurs années à venir! Sans parler de la population d’oiseaux qui sera affectée», écrit-elle.

64

En 2019, 64 bénévoles se sont inscrits au programme et 16 d’entre eux ont capturé et apporté des chats errants à la clinique vétérinaire Ontario. 

 

Articles similaires