Mercier & Anjou
16:21 20 novembre 2020 | mise à jour le: 20 novembre 2020 à 17:40 temps de lecture: 3 minutes

La police dit avoir le Faubourg Contrecoeur à l’oeil

La police dit avoir le Faubourg Contrecoeur à l’oeil
Photo: Frédéric Hountondji/Métro MédiaLes résidents du Faubourg Contrecoeur ne se sentent pas en sécurité

Des résidents du Faubourg Contrecœur dans Mercier-Est déplorent la multiplication des vols et actes de vandalisme dans leur quartier. Le SPVM promet de redoubler de vigilance dans le secteur.

Le climat d’insécurité dans le Faubourg Contrecoeur suscite depuis quelques semaines des discussions sur les réseaux sociaux. Des résidents disent avoir vu des végétaux détruits, des vitres cassées, des scènes de vol et entendu des hurlements…autant d’actes qu’ils imputent à des groupes de jeunes. Ceux-ci auraient bloqué aussi un chemin et allumé des feux d’artifice.

«Des vols, il y en a pas mal ici depuis un an à peu près. Moi, je me suis fait voler mon lampadaire. Ils volent des pots de fleurs, des colis, des catalyseurs de voiture», a rapporté Belbrik Zinedine, un résident de la rue Duchesneau.»

La coopérative de solidarité Fusion verte qui gère quelques immeubles dans le secteur reconnaît que ses clients ont vu certains de leurs colis voler, et qu’elle a informé la police du méfait. «Il y a beaucoup de monde qui s’est fait voler. Moi, je suis arrivé au mois de juillet et ils m’ont déjà volé un colis», s’est désolé Youssef.

Thérèse qui vit dans le secteur depuis 35 ans, sur la rue Rousseau, n’est pas habituée à ces méfaits. «Des fois, on voit des vitres d’auto qui sont cassées. Ma voisine d’en face, l’année passée, avait un petit bonhomme dans un escalier décoratif. On le lui a volé», a-t-elle regretté.

«Quartier paisible»

Notons par ailleurs qu’au Faubourg Contrecoeur, Le Flambeau a rencontré des habitants qui se disent très surpris d’entendre parler de cas de vol et de vandalisme, soulignant l’aspect paisible de leur quartier. «Ça fait 29 ans que j’habite ici, il n’y a jamais eu de problème», lâche un résident.

Micheline habite dans le secteur depuis 37 ans. Elle se réjouit de n’avoir jamais été volée, mais précise que certains voisins ont commencé à lui conseiller de bien fermer ses portes.

La police rassure les résidents

Selon Cogeco Nouvelles, «les résidents, insatisfaits de la protection du Service de police de Montréal, ont décidé d’organiser leur propre surveillance de quartier.» Invité par Le Flambeau à réagir à la situation, le SPVM a indiqué être au courant des préoccupations exprimées par des résidents du Faubourg Contrecoeur.

«Les policiers du PDQ 48 accorderont une attention particulière à ce secteur et feront preuve d’une vigilance accrue lors de leurs patrouilles», promet le SPVM. Le service tient à souligner cependant que la situation dans le quartier ne paraît pas aussi alarmante que certains le croient. «Après avoir complété une analyse de la situation, l’indice de criminalité dans le secteur du Faubourg Contrecœur ne semble toutefois pas plus élevé qu’ailleurs dans le territoire couvert par le poste de quartier 48. Les citoyens peuvent donc s’y sentir tout à fait en sécurité», rassure la police.

Elle encourage cependant les habitants à signaler tout crime dont ils pourraient être victimes en composant le 911 ou en se rendant au poste de quartier. Il est également possible d’effectuer un signalement de façon anonyme et confidentielle à Info-Crime Montréal au 514 393-1133 ou en ligne.

Articles similaires