Mercier & Anjou
12:11 10 décembre 2020 | mise à jour le: 10 décembre 2020 à 14:10 temps de lecture: 3 minutes

MHM en renfort à la Brigade Neige

Photo: 123RFPour la Brigade neige, des formations en santé et sécurité au travail, pour pelleter adéquatement et ainsi qu’en service à la clientèle sont offertes.

L’arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve (MHM) apporte un appui financier au projet Brigade Neige 2020-2021 pour ses opérations de déneigement.

Le projet offre un plateau de travail aux jeunes de 16 à 35 ans en situation d’itinérance ou en voie de l’être. Il permet à une vingtaine d’entre eux de déneiger les entrées des maisons des aînés de 70 ans et plus ou des personnes à mobilité réduite.

Carrefour jeunesse-emploi Hochelaga-Maisonneuve, qui est chargé de sa mise en œuvre dans le quartier d’Hochelaga-Maisonneuve, recevra 5300 $. La même somme sera attribuée au Programme d’information sur le travail et la recherche d’emploi de Montréal (PITREM) qui gère le projet dans Mercier-Est et Mercier-Ouest.

Projet intergénérationnel

Pour Ève Cyr, directrice générale de Carrefour jeunesse-emploi Hochelaga-Maisonneuve (CJEHM), Brigade Neige procure bien des avantages aux jeunes et aux bénéficiaires.

«C’est un projet intergénérationnel, dont l’objectif est de permettre à des jeunes de s’impliquer dans leur communauté, de développer un plus grand sentiment d’appartenance et de rassurer la population aînée sur le rôle positif qu’ils peuvent jouer dans leur entourage», fait-elle valoir.

Grâce aux opérations de déneigement des jeunes, les aînés peuvent facilement sortir de chez eux pour aller prendre par exemple, le transport adapté. Le travail ne se limite pas parfois au déneigement. «Honnêtement, on a plus enlevé de glace que de neige dans les deux dernières années. Ils vont avec les pic à glace, sortent du travail très sales et en sont fiers», témoigne Mme Cyr.

D’Joulissa Paul Blanc, intervenante au Carrefour jeunesse-emploi de Mercier-Est explique que les jeunes volontaires participant au projet sont déjà sur le point de retourner sur le marché du travail. En collaborant à la Brigade Neige, ils font ainsi leurs premiers pas sur le marché du travail et s’en servent comme un tremplin vers un nouvel emploi.

«On est conscient du bagage que ça pourrait apporter à nos jeunes de participer à des projets intergénérationnels. On veut surtout encourager le vivre ensemble dans le quartier de Mercier, l’entraide et l’acquisition de nouvelles compétences», a résumé Mme Paul Blanc. À l’instar de Mme Cyr, elle mentionne que le projet est en même temps pour les jeunes l’occasion de faire de l’activité physique.

Mobilisation en temps de Covid

Le défi auquel les deux organismes pourraient être confrontés est celui de la mobilisation des jeunes. D’habitude, ils disposent d’un bassin de bénévoles auxquels ils font appel durant les tempêtes. «Ça va être le plus grand défi de continuer à mobiliser les jeunes surtout qu’ils sont isolés depuis plusieurs mois», ne s’en cache pas la directrice générale de CJEHM.

Elle est toutefois confiante. Son espoir vient du fait que le projet peut facilement s’adapter au contexte de pandémie parce qu’il se réalise à l’extérieur des domiciles des bénéficiaires. Les Carrefours jeunesse-emploi se sont équipés en masques et en désinfectants pour la bonne marche de Brigade Neige.

«On a tous été formés à désinfecter pour la Covid. L’équipement est déjà préparé, désinfecté et assuré pour que les jeunes puissent offrir leurs services», assure Mme Cyr.

Articles similaires