Mercier & Anjou
17:43 8 janvier 2021 | mise à jour le: 8 janvier 2021 à 17:44 temps de lecture: 3 minutes

RUTA Montréal s’inquiète pour la mobilité dans MHM

RUTA Montréal s’inquiète pour la mobilité dans MHM
Photo: Gracieuseté/Facebook RUTA MontréalRUTA Montréal est inquiet pour la mobilité des personnes vivant avec un handicap dans MHM

Le Regroupement des usagers du transport adapté et accessible de l’île de Montréal (RUTA Montréal) se dit préoccupé par la circulation des personnes en situation de handicap dans l’arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve durant l’hiver.

Valérie Rioux, du RUTA Montréal, rappelle à l’administration locale que l’accessibilité universelle doit faire partie intégrante des pratiques de déneigement de son territoire. Le but est d’assurer la mobilité des personnes en situation de handicap pendant l’hiver.

Elle réitère que l’arrondissement est responsable du suivi et de la gestion des contrats de déneigement sur son territoire, mais le constat qu’elle fait est le suivant: «(…) chaque hiver, des pratiques de déneigement déficientes nuisent à l’accomplissement des activités de la vie quotidienne de vos citoyens à mobilité réduite.»

Trottoirs, débarcadères…

Mme Rioux veut savoir alors les dispositions prises par l’arrondissement pour que les résidents à mobilité réduite de MHM reçoivent l’aide dont ils ont besoin pour le déneigement du chemin menant de la porte de leur domicile à la rue.

La représentante de RUTA Montréal a centré ses préoccupations sur le déneigement des descentes de trottoir, des bateaux pavés ainsi que des débarcadères de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve.

Enjeu complexe

Pierre Lessard-Blais, maire de l’endroit, a admis que la recherche d’une solution à cette situation est bien compliquée. Il a reconnu que les administrations qui l’ont précédé étaient aussi confrontées à cette problématique.

«C’est un enjeu complexe et pas évident, mais on veut y travailler, on veut améliorer la situation parce que soutenir les gens qui vivent avec la mobilité réduite fait partie de nos priorités», a répété le maire.

Il a mentionné que pour étudier la question, une rencontre se tiendrait prochainement,  dans le cadre du comité Accessibilité universelle de l’arrondissement. Elle verra, entre-autres, la présence de l’organisme Ex aequo qui défend les droits des personnes ayant une déficience motrice.

En dehors de cette rencontre, M. Lessard-Blais considère que le projet Brigade Neige qui permet de déneiger gratuitement les entrées des résidences des personnes ayant des problèmes de mobilité est une des solutions.

«C’est un beau projet qui, à la fois, stimule l’emploi chez les jeunes, donne un coup de main à des personnes plus âgées à mobilité réduite et permet une certaine mixité intergénérationnelle», a fait valoir M. Lessard-Blais.

Articles similaires