Mercier & Anjou
18:49 22 février 2021 | mise à jour le: 23 février 2021 à 10:35 temps de lecture: 3 minutes

Commerces au Faubourg Contrecoeur: le projet avance, selon le maire de MHM

Commerces au Faubourg Contrecoeur: le projet avance, selon le maire de MHM
Photo: Frédéric Hountondji/Métro MédiaLe Faubourg Contrecoeur attend en vain une épicerie depuis une décennie

Le centre commercial miroité depuis des années aux résidents du Faubourg Contrecoeur dans Mercier-Est pourrait enfin se concrétiser, selon le maire de l’arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve (MHM), Pierre Lessard-Blais.

«L’avancement du projet va bon train. Présentement, on est rendu à la phase finale des analyses de projets particuliers», a déclaré M. Lessard-Blais à Métro.

Le projet porté par la chaîne de supermarchés Sobeys prévoit la construction d’un centre commercial dans lequel il y aura une épicerie, plusieurs autres magasins et une station-service. Présenté pour la première fois à l’arrondissement en 2018, il avait reçu l’avis défavorable du comité consultatif d’urbanisme (CCU).

Selon M. Lessard-Blais, ce rejet était motivé par des raisons de sécurité pour les piétons qui traverseraient la rue de Contrecoeur pour se rendre dans la zone commerciale. On a évoqué aussi des questions de nuisances liées aux camions de livraison et la proximité d’un Centre de la petite enfance. L’autre reproche fait au projet de Sobeys est qu’il ne répondait pas à l’intégration urbaine, car le centre commercial fait dos au quartier au lieu d’être ouvert sur lui.

Pétitions et dérogations en cascade

Entre-temps, les résidents avaient lancé deux pétitions qui ont récolté plus de 1000 signatures demandant à MHM d’autoriser le projet en l’état. «En mai 2018, on a voté une cinquantaine de modifications au règlement pour accommoder Sobeys et, lorsqu’ils ont déposé le projet en août 2018, ils ont demandé une vingtaine de dérogations supplémentaires», comptabilise M. Lessard-Blais.

L’arrondissement souligne que malgré le rejet du premier projet, il communiquait avec la chaîne de supermarchés pour un heureux aboutissement. Ainsi à l’automne 2020, le CCU a émis un avis préliminaire favorable au projet qui en est présentement à sa phase d’analyses architecturales; la dernière avant l’adoption d’un projet particulier.

MHM se dit satisfait et précise que le nouveau projet cadre avec la vision de développement commercial de l’arrondissement pour le quartier. Celle-ci comprend notamment la mobilité durable, l’atténuation des nuisances et l’intégration du projet au quartier et à la rue Contrecoeur par la création d’une interface qualifiée d’animée, dynamique et sécuritaire.

«L’arrondissement continue de travailler avec Sobeys sur des questions de révisions architecturales concernant l’apparence du bâtiment, mais cela se fait en continu et n’empêche pas le projet d’aller de l’avant», a notifié par courriel le service des communications de MHM.

Ils veulent voir avant de croire

Les résidents du Faubourg Contrecoeur, qui attendent depuis plus de dix ans l’épicerie continuent d’exprimer leur ras-le-bol. Plusieurs d’entre eux avaient décidé d’acheter des unités dans le secteur parce que des promoteurs leur auraient dit qu’une épicerie y serait construite. Se sentant trompés, ils se tournent contre leur arrondissement.

M. Lessard-Blais laisse entendre qu’il comprend parfaitement la frustration des résidents devant une rumeur vieille de dix ans. Il réitère que des promoteurs immobiliers ont fait croire aux habitants qu’ils auraient une épicerie en 2015. Or, c’est en 2018 qu’il y a eu le premier dépôt du dossier à l’arrondissement.

Le maire précise que la nouvelle monture doit prendre en compte le verdissement initialement proposé ainsi que l’agriculture communautaire.

À la question de savoir quand démarrera le projet sur le terrain, le maire s’est refusé à avancer de date estimant que les citoyens en ont déjà trop eu.

Sobeys n’a pas voulu faire de commentaires.

Articles similaires