Mercier & Anjou
10:38 8 juin 2021 | mise à jour le: 8 juin 2021 à 10:38 temps de lecture: 3 minutes

Le site du jardin Souligny sera interdit d’accès aux citoyens

Le site du jardin Souligny sera interdit d’accès aux citoyens
Photo: Frédéric Hountondji/Métro MédiaCertains citoyens auraient tant souhaité continuer à jardiner en ces lieux.

Les citoyens qui voulaient continuer à utiliser le jardin communautaire Souligny auront jusqu’au 13 juin pour y aller chercher tous leurs effets. L’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve (MHM) prévient que, par la suite, le site sera interdit d’accès.

C’est ce que l’administration locale a fait savoir à Métro, quand le journal l’a interrogée sur la demande de citoyens souhaitant exploiter une partie du site fermé.

«Afin de clarifier la situation une fois pour toutes, l’arrondissement enverra, au courant de la semaine, une lettre à tous les jardiniers qui cultivaient à Souligny leur expliquant que le jardin est fermé et qu’ils ont jusqu’au 13 juin pour aller récupérer leurs possessions (contenu des plates-bandes, outils de jardinage, etc.) qui sont toujours sur le site», avertit Julie Bellemare, de la Division des communications de l’arrondissement.

Elle prévient qu’après cette date, le site sera interdit d’accès à tous les citoyens pour des questions de sécurité et qu’un panneau l’indiquera. «L’arrondissement tient à préciser qu’aucun débordement (manque de civisme, violence verbale ou écrite) ne sera toléré suite à la fermeture de ce jardin communautaire.

Ils trouvent ça «aberrant»

Le projet immobilier de l’ancienne cour de voirie Honoré Beaugrand prévoit la construction de 275 unités d’habitation  et s’étend sur une partie du jardin communautaire. Sur les 125 jardinets initiaux, il en restait une trentaine ainsi que six bacs. Ce secteur était clôturé et séparé du chantier.

Franz Charneux, ancien président du jardin, demande à l’arrondissement de permettre aux citoyens de continuer à exploiter ce lopin de terre. Il précise que les utilisateurs seront des personnes âgées. Celles-ci auraient des problèmes de santé et ne pourraient pas se déplacer vers le jardin communautaire que leur recommande MHM.

«Le jardin est là, toutes les installations sont là. Les mauvaises herbes y poussent et on ne veut pas qu’on s’en serve.  Je trouve ça absolument aberrant», lance M. Charneux.

Il dit qu’on ne peut pas laisser le terrain en friche pendant des années. «À la fin du projet de la voirie dans quatre à cinq ans, ils parlent de réaménager le parc Germaine-Pépin et de prendre cet espace pour l’agrandir. Pendant ces quatre à cinq ans, nous on peut l’utiliser», suggère-t-il. Charlotte Dufour trouve que le Jardin Clément-Jetté que recommande l’arrondissement est trop loin. «Pour aller à Clément-Jetté, je dois prendre deux autobus et encore marcher à pied. C’est trop loin, ça nous prend quelque chose dans l’environnement. On était bien ici», affirme-t-elle, regardant les jardinets. Maria Mendieta et Grégoria Huerta qui étaient avec elle dans le jardin l’ont approuvée.

L’arrondissement maintient avoir informé les usagers depuis l’automne 2020, en mars et en avril 2021 que le site serait définitivement fermé au jardinage. Et qu’ils devraient aller au jardin Clément-Jetté Nord.

«De plus, le projet immobilier en cours implique des travaux sur la conduite d’aqueduc qui alimente le jardin en eau. De ce fait, il est impossible de permettre la poursuite des cultures sur les lots restants (…)», argumente Mme Bellemare.

Articles similaires