Mercier & Anjou
16:42 18 juin 2021 | mise à jour le: 18 juin 2021 à 16:42 Temps de lecture: 3 minutes

Le REM revient en force dans les débats au conseil d’arrondissement

Le REM revient en force dans les débats au conseil d’arrondissement
Photo: Gracieuseté/CDPQ InfraLe REM hante toujours les discussions du conseil d'arrondissement de MHM

Le dossier du Réseau express métropolitain (REM) rebondit au conseil d’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, alors que le maire Pierre Lessard-Blais presse la conseillère de Louis-Riel Karine Boivin-Roy de clarifier sa position sur le dossier. Celle-ci l’accuse de faire de la désinformation.

Lors de la séance du conseil d’arrondissement du 7 juin, M. Lessard-Blais a rappelé que des citoyens de MHM avaient manifesté trois jours plus tôt afin d’exiger une meilleure intégration urbaine du REM et la préservation des espaces verts.

En soulignant sa présence à cette manifestation, il a soutenu qu’il a toujours partagé les inquiétudes des citoyens par rapport au REM, rappelant sa déclaration dans laquelle il remettait en cause, entre autres, le tracé, et réclamait au gouvernement et à CDPQ Infra de tenir compte des doléances des citoyens.

Du même souffle, il s’expliquait mal la présence de Mme Boivin-Roy, candidate du parti Ensemble Montréal à la mairie de MHM, à cette manifestation.

«Malheureusement, Mme Boivin-Roy avait voté contre cette déclaration au mois de février, mais j’étais très content de voir qu’elle était présente à la manifestation de samedi. Je me demande si sa position sur le REM a évolué, si elle partage elle aussi les préoccupations des citoyens», a interrogé le maire.

Une «atteinte à ma réputation»

Mme Boivin-Roy a assumé son opposition et l’a justifiée par le fait que l’équipe en place à MHM l’ait écartée de toutes les rencontres stratégiques sur le REM.

«En fait, ma position sur le REM, vous ne la connaissez pas, puisque vous m’avez écartée des rencontres. Alors, je vous inviterais à ne plus faire ce genre de désinformation auprès des citoyens, parce que je considère que c’est une atteinte à ma réputation», a-t-elle répliqué.

Elle a surtout reproché à M. Lessard-Blais de faire des présomptions sur sa position dans ce dossier. «Ça fait quelques occasions que vous faites de la désinformation par rapport à ma position sur le dossier», a-t-elle lancé.

N’ayant pas démordu, M. Lessard-Blais a insisté sur le fait qu’il était pertinent pour les citoyens de connaître la position de la conseillère de Louis-Riel sur le REM.

«Je ne pense pas que c’est faire une atteinte à votre réputation de vous questionner sur quelle est votre position. Vous aurez, j’imagine, l’occasion de la faire connaître dans un autre moment que dans la déclaration des élus», a lancé le maire.

Articles similaires