Mercier & Anjou

Un parc de MHM pourrait être nommé en honneur du Dr Morgentaler

Tout au long de sa vie, le Dr Morgentaler a reçu des menaces de mort. Il est décédé en 2013 d’une faiblesse cardiaque. Photo: Gracieuseté, BAnQ, Antoine Desilets

Le parc Beaujeu sera vraisemblablement renommé en l’honneur du Dr Henry Morgentaler, figure de proue du mouvement pro-choix au Canada. Cette recommandation faite par les élus de l’arrondissement Mercier–Hochelaga-Maisonneuve doit toutefois être entérinée par la Ville-Centre.

Une motion avait été déposée dans ce sens par la conseillère de Louis-Riel, Karine Boivin-Roy, lors du conseil d’arrondissement du 7 septembre, mais elle n’avait pas été appuyée par les autres élus.

N’empêche, celle qui est aussi candidate d’Ensemble Montréal pour la mairie de MHM, et le conseiller du district Hochelaga, Éric Alan Caldwell, se sont entendus sur ce lieu lors d’une rencontre du comité de toponymie, le 30 septembre dernier.

Le Dr Henry Morgentaler est une figure historique du mouvement pour l’avortement au Canada et dans la province. En 2008, le gouvernement du Canada a reconnu la contribution du Dr Morgentaler en le nommant membre de l’Ordre du Canada, la plus haute distinction civique du Canada.

Malgré cela, il semble qu’aucun lieu au Canada ne rendait hommage au médecin jusqu’à maintenant.

«Les pressions que j’ai mises dans le dossier ont porté fruit», soutient Mme Boivin-Roy, soulignant que la procédure concernant cette recommandation est plus rapide que d’habitude. 

L’élue d’Ensemble Montréal rappelle que l’action du Dr Morgentaler a été déterminante dans la décriminalisation de l’avortement au Canada.

«La pertinence de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, c’est qu’il a ouvert la première clinique médicale qui pratiquait des avortements sécuritaires au Canada, sur la rue Honoré-Beaugrand, à Montréal, en 1968.»

Avant de faire cette recommandation, Mme Boivin-Roy s’est assurée d’avoir l’appui de la famille Morgentaler, ce qui a facilité les travaux du comité de toponymie.

Une bonne idée

La fille du médecin et professeure à l’Université de Lethbridge en Alberta, Goldie Morgentaler, confirme qu’elle est vraiment excitée par ces démarches pour honorer la mémoire de son père, espérant que la Ville approuve cette idée.

Mme Morgentaler considère qu’il est vraiment important de souligner le combat mené par son père, particulièrement maintenant, lorsqu’on voit ce qui se passe aux États-Unis. Une situation qui la préoccupe, dit-elle, car elle fragilise le droit des femmes à l’avortement.

La fille du célèbre médecin rappelle que sa famille a vécu des moments difficiles, entre autres lorsqu’une bombe a explosé à la clinique du Dr Morgentaler de la rue Harbord à Toronto.

Articles récents du même sujet