Mercier & Anjou

Les travaux de réfection du pont-tunnel prolongés jusqu’en 2025

Photo: Archives Métro

Une dégradation plus importante qu’attendu de la voûte contraint le ministère des Transports a repoussé la fin des travaux de réfection du pont-tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine, maintenant prévue en 2025.

«Ce n’est pas de gaîté de cœur qu’on fait cette annonce aujourd’hui. On voulait être le plus transparent possible», a déclaré en conférence de presse le ministre des Transports, François Bonnardel, expliquant que la voûte est 60% plus endommagée que ce qui était anticipé.

«C’est le genre de dégradation qu’on ne peut mesurer qu’une fois les travaux commencés et qu’on ne peut pas anticipé avec précision», a soutenu le ministre.

Dès cet automne, une seule voie sera ouverte en direction de la Rive-Sud et deux en direction de Montréal. Cette configuration demeurera en place jusqu’en 2025.

Les travaux toucheront un tube de circulation à la fois. Donc, un premier tube sera fermé 18 mois et l’autre tube 18 mois, pour une période de trois ans.

François Bonnardel, ministre des Transports

Les dates précises seront communiquées dès que possible, a promis le ministre.

900 M$ de plus

Cette prolongation augmente les coûts de la réfection, ajoutant près de 900 M$ – selon les estimations du MTQ – à la facture, qui s’élevait déjà à 1 142 G$.

«Avec les mesures d’atténuation, les réserves et les frais divers, il est acquis que nous aurons à débourser un montant substantiel de l’ordre de 900 M$ pour entreprendre et finaliser ces travaux et assurer la pérennité du tunnel.»

Mesures d’atténuation

Se disant conscient de l’impact de cette situation sur la qualité de vie des citoyens et des automobilistes, le ministre a indiqué que les mesures d’atténuation déjà en place seront bonifiées afin de faire face aux enjeux de circulation.

Ces mesures d’atténuation optimisées seront présentées rapidement à la population, peut-on lire dans le communiqué du MTQ.

Celles mises en place en décembre 2021 incluent notamment l’aménagement d’une voie réservée aux autobus, aux taxis et au covoiturage sur l’autoroute 20 – en direction de Montréal –; l’ajout de 830 places de stationnement incitatif à Boucherville et à Belœil; ainsi que l’ajout ou la bonification de lignes d’autobus.

Selon le MTQ, environ 120 000 véhicules empruntent chaque jour le pont-tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine, dont 13% de camions, «ce qui en fait la traversée entre la Rive-Sud et Montréal la plus utilisée pour le transport de marchandises».

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Mercier & Anjou.

Articles récents du même sujet