Soutenez

Piéton tué sur Sherbrooke: une campagne de fonds pour la famille

Niclette Mpanzu et ses quatre enfants. Photo: Gracieuseté

Samedi matin, 8h30. Un véhicule circulant à très grande vitesse en direction est sur la rue Sherbrooke, dans le secteur de Tétreaultville, percute un piéton qui marche sur le trottoir et termine sa course encastré dans le mur d’un dépanneur. En résulte le décès de deux hommes, le conducteur et le piéton.

Ce dernier se nomme Matumona Ngoma. Âgé de 39 ans et originaire de la République démocratique du Congo, M. Ngoma travaillait comme préposé à l’entretien ménager. Il était le père de 4 enfants, l’aînée ayant 12 ans et le cadet, 3 ans.

Une campagne de fonds virtuelle, initiée par des amis et des membres de la famille de M. Ngoma, décédé le 10 septembre dernier, ainsi que par sa veuve, Niclette Mpanzu, a depuis été lancée pour venir en aide à la famille.

Jointe par Métro, Mme Mpanzu explique que son mari chantait dans la chorale de l’église l’Arche de Dieu située sur le boulevard Saint-Laurent, ce qui explique pourquoi la collecte sur GoFundMe est chapeautée par le pasteur Ntumba Badibanga.

«Je n’accepte pas encore sa mort»

Si ses enfants vont de nouveau à l’école, ce qui leur permet de se changer les idées, Mme Mpanzu n’est pas encore retournée au travail.

«Je suis encore dans le néant, explique-t-elle. Je n’accepte pas encore la mort de mon mari.»

Une situation qui est particulièrement difficile pour l’aînée, tandis que le plus jeune demande parfois où est son père, ajoute la veuve.

Mme Mpanzu se dit en revanche bien entourée par sa famille et précise que l’enterrement de M. Ngoma aura lieu ce samedi.

Déménagement à venir

Habitant dans une coopérative de Mercier depuis cinq ans, la famille envisageait de déménager à Lavaltrie, dans une maison actuellement en construction.

Le déménagement est toujours prévu en décembre. Mme Mpanzu espère que les fonds amassés seront suffisants pour payer les funérailles de son mari et peut-être les aider, ses enfants et elle, pour la suite.

Au moment d’écrire ces lignes, plus de 17 000$ avaient été récoltés sur un objectif de 50 000$.

Concernant le drame survenu le 10 septembre, une enquête est toujours en cours au Service de police de la Ville de Montréal (SPVM). Les policiers considèrent actuellement l’hypothèse d’un malaise pour expliquer le tragique accident.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Mercier & Anjou.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.