Soutenez

La CAQ déloge les libéraux dans Anjou–Louis-Riel

Karine Boivin Roy lors de l'annonce de sa candidature pour la CAQ en juin dernier. Photo: Jason Paré / Métro

Détenue par le Parti libéral du Québec (PLQ) depuis 1998, la circonscription d’Anjou–Louis-Riel passe aux mains de la Coalition avenir Québec (CAQ).

C’est l’ex-conseillère du district de Louis-Riel, Karine Boivin Roy, qui représentera la CAQ dans cette circonscription, selon le décompte final des votes. Mme Boivin Roy succède ainsi à la libérale Lise Thériault, députée d’Anjou–Louis-Riel (anciennement Anjou) depuis 2002.

Cette dernière a annoncé en août 2021 qu’elle ne se représenterait pas aux prochaines élections, donnant son appui à la candidate du PLQ, Chantal Gagnon.

Parmi les enjeux abordés par les candidates de la CAQ et du PLQ, toutes les deux ont entre autres pris des engagements touchant à la santé.

Chantal Gagnon a promis de tout mettre en œuvre afin d’implanter un point de service du réseau de la santé (CLSC) au cœur de la circonscription Anjou–Louis-Riel, tandis que Karine Boivin Roy a dit souhaiter prioriser l’implantation d’un centre médical privé dans le secteur.

Bien connue dans le secteur, Karine Boivin Roy a été conseillère du district de Louis-Riel pendant huit ans. Elle s’est également présentée à la mairie de l’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve pour Ensemble Montréal aux élections de 2021, mais a été défaite par le maire sortant, Pierre Lessard-Blais.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine un résumé de l’actualité de Mercier & Anjou.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.