Montréal-Nord

CSEM : un vote mardi soir pour éviter des transferts d’écoles à la CSPI

CSEM : un vote mardi soir pour éviter des transferts d’écoles à la CSPI
Photo: Clara Loiseau / L'Informateur RDP

Les commissaires de la Commission scolaire English-Montréal (CSEM) se réuniront mardi soir lors d’un conseil spécial afin de se prononcer sur plusieurs propositions qui visent à éviter le transfert envisagé par Québec de trois écoles du Nord-Est de Montréal.

Selon l’agenda du conseil spécial que tient la CSEM, plusieurs propositions doivent être votées pour aider la Commission scolaire de la Pointe de l’Île (CSPI). Ce ne sont pas moins de 3000 élèves francophones qui n’ont pour le moment toujours pas d’écoles pour la prochaine rentrée scolaire. Si, depuis plusieurs années, des discussions sont engagées entre les deux commissions, le ministre de l’Éducation va imposer sa décision si aucune solution n’est trouvée avant le 10 juin.

La cohabitation au sein du centre Galileo est proposée. Dans ce scénario, deux programmes pour adultes seraient envoyés dans au St Pius X Career Centre, dans Ahuntsic, et à l’école secondaire John F. Kennedy, dans St-Michel. Pourtant, cette option avait déjà été écartée par le ministre de l’Éducation au mois d’avril et ainsi que par Miville Boudreault, président de la CSPI. Certains commissaires le mettent encore une fois en tête de liste des propositions ce centre d’éducation pour adultes qui compte des élèves ayant des besoins intellectuels et physiques particuliers.

Ensuite, la CSEM propose de louer, et éventuellement vendre, à la CSPI une école excédentaire inoccupée dans Rivière-des-Prairies.

La troisième proposition est de louer temporairement une autre école vide de la CSEM qui se trouve au coin de l’avenue Henri-Julien et du boulevard Crémazie.

Enfin, la CSEM proposera de vendre un terrain qui se trouve à l’arrière de l’ancienne école Maclaren dans Pointe-aux-Trembles.

Grogne
Le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, a fait parvenir au début de mois de mai une lettre dans laquelle il demandait à la CSEM de trouver une solution pour aider la CSPI le 10 juin. Sans nouvelles propositions de leur part, le ministre a également affirmé transférer 3 écoles à la CSPI, soit les écoles primaires General Vanier et Gerald McShane et l’école secondaire John Paul I. La commission anglophone avait organisé une consultation avec les parents d’élèves quelques jours plus tard. Une consultation qui avait permis à ces parents d’exprimer leur crainte, mais aussi leur mécontentement.

De nombreuses manifestations de parents d’élèves accompagnés de leur enfant ont eu lieu, notamment devant le siège de la CSEM ou encore devant l’école General Vanier, dans Saint-Léonard.

Angela Mancini, présidente de la Commission scolaire English-Montréal (CSEM), a tenu à rappeler dans une vidéo l’historique des discussions menées par les deux commissions, et soutient que c’est à cause des tensions au sein de sa commission qu’aucune décision n’a pu être prise pour ce problème.