Montréal-Nord

Quand le café matinal fait craindre le voisinage

Quand le café matinal fait craindre le voisinage
Photo: Olivier Faucher - Métro MédiaBertrand Lemieux n'en peut plus du comportement dangereux d'automobilistes qui font fi de la nouvelle signalisation

Aménagement de bollards, signalisation claire, multiples constats d’infraction: l’arrondissement prévoyait que ces mesures allaient mettre un terme aux troubles causés par les automobilistes qui fréquentent un service au volant à l’intersection des boulevards Henri-Bourassa et Saint-Vital. Pourtant, ceux-ci sont encore très nombreux à commettre des infractions, chaque jour, sur une rue où résident plusieurs familles.

« Ce Tim Hortons est problématique depuis son ouverture », déplore Bertrand Lemieux, dont la maison est située tout près du restaurant. Il résidait à cette demeure avant la construction de l’établissement.

Avant, les automobilistes s’agglutinaient devant l’entrée du service au volant du Tim Hortons durant l’heure de pointe. La congestion était telle qu’elle bloquait régulièrement l’intersection des deux boulevards.

Conscient du problème, l’arrondissement a installé au mois de mai des bollards pour empêcher le virage à gauche vers l’entrée du restaurant, dans le cadre de l’annonce sur les mesures pour apaiser la circulation dans le secteur Marie-Clarac. Or, bon nombre d’automobilistes font fi de la nouvelle signalisation.

Il ne suffit que d’observer le boulevard pendant quelques minutes pour constater que des voitures effectuent un demi-tour malgré l’interdiction bien visible. La plupart de celles-ci utilisent des entrées privées de résidences pour effectuer la manœuvre. Cela constitue une infraction, selon le Code de la route. Sur place le matin pendant 40 minutes, le Guide a noté que 13 voitures ont commis l’infraction.

Infraction de demi-tour
Une voiture ignore l’interdiction de demi-tour afin d’arriver rapidement au Tim Hortons

« On se doutait que ça pouvait arriver, mais maintenant on remarque que ça arrive beaucoup », indique la mairesse de Montréal-Nord, Christine Black, en discutant des infractions commises.

Un comportement dangereux

« J’ai dû mettre mon bac de recyclage au beau milieu de mon entrée pour empêcher les automobilistes délinquants de l’utiliser », indique M. Lemieux

M. Lemieux n’est pas le seul à avoir tenté d’envoyer un message aux conducteurs insouciants. Mélissa Khan, une mère d’un enfant de cinq ans, est voisine du Tim Hortons. Elle a installé une affiche dans son entrée au début de l’été. « Ton beigne est plus important que la sécurité de mon fils? », pouvait-on lire sur celle-ci.

Mme Khan affirme qu’elle ne laisse plus son fils aller jouer dans son entrée, qu’elle trouve trop dangereuse depuis qu’elle est empruntée par des clients du Tim Hortons.

De son côté, M. Lemieux raconte qu’il a failli être renversé à deux reprises cet été, par des clients pressés de se rendre au fameux restaurant. « La conduite dangereuse rend le quartier dangereux », soutient-il.

Toujours en analyse

Le Poste de quartier 39 du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a donné plus de 100 constats d’infraction liés à ce problème, depuis le mois de juin.

M. Lemieux pense que ce nombre aurait dû être beaucoup plus élevé. « Où étiez-vous? », a-t-il lancé au commandant du PDQ 39, Miguel Alston, au conseil d’arrondissement du 12 août. Le commandant a notamment expliqué que l’effectif était réduit l’été, en raison de la période de vacances. Quelques jours plus tard, il s’est rendu sur les lieux accompagné d’une équipe pour donner une douzaine de constats d’infraction.

En entrevue avec le Guide, M. Alston a assuré que la présence policière sera régulière et qu’une équipe spéciale patrouillera dans le secteur à la rentrée. Les écoles primaires et secondaire Marie-Clarac se trouvent à quelques centaines de mètres du Tim Hortons en question.

Il a toutefois souligné que la répression policière n’est pas la seule solution. L’aménagement doit aussi faciliter le changement de comportement des usagers.

« On est toujours en période d’analyse pour les infrastructures qu’on peut installer, explique Christine Black. On peut aller plus loin au niveau de certaines mesures ».

En attendant, la mairesse croit que ces automobilistes devraient davantage se responsabiliser. « Je lance un appel aux automobilistes dans le secteur pour qu’ils respectent la signalisation. Elle est là parce qu’il y a des impacts reliés à son non-respect. Surtout à la veille de la rentrée scolaire. »

La personne propriétaire de cette franchise de la chaîne Tim Hortons n’a pas fait suite à notre demande d’entrevue.

Les services au volant interdits dans plusieurs arrondissements
Des arrondissements de Montréal ont interdit l’aménagement de nouveaux services au volant sur leur territoire. On compte parmi ceux-ci Saint Laurent, Mercier-Hochelaga-Maisonneuve et Rosemont-La Petite-Patrie. En entrevue avec le Guide, la mairesse de Montréal-Nord, Christine Black, a indiqué que l’arrondissement n’était « vraiment pas rendu-là» et que, « outre ce Tim Hortons, les autres services au volant ne posent pas un problème. »