Mercier & Anjou
13:46 15 novembre 2019

Circuit électrique: 25% plus de bornes de recharge dans l’est depuis janvier 2019

Circuit électrique: 25% plus de bornes de recharge dans l’est depuis janvier 2019
Photo: Laurent Lavoie - Métro MédiaLe plan stratégique de déploiement de la Ville de Montréal 2016-2020 vise à installer un total de 1000 bornes de recharge pour voitures électriques

Le nombre de bornes de recharge pour les véhicules électriques du Circuit électrique a augmenté de 25% en moins d’un an sur le territoire des arrondissements de l’est de Montréal, selon des données obtenues par Métro Média.

Du 31 décembre 2018 au 31 octobre 2019, le nombre de bornes sur les territoires combinés de Saint-Léonard, Montréal-Nord, Rivière-Des-Prairies-Pointes-Aux-Trembles, Mercier-Hochelaga-Maisonneuve et Anjou est passé de 72 à 97.

C’est toutefois à Saint-Léonard (de 4 à 13) et Rivière-Des-Prairies-Pointes-Aux-Trembles (de 4 à 12) qu’on a assisté aux plus importantes bonifications de l’offre.

Le nombre de bornes est passé de 8 à 9 à Montréal-Nord, de 4 à 6 à Anjou et de 52 à 57 dans Mercier-Hochelaga-Maisonneuve.

Ce sont les arrondissements centraux de Montréal qui sont les mieux desservis. Parmi ceux-ci, Villeray-Saint-Michel-Parc Extension, Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce, Rosemont – La Petite-Patrie et Ville-Marie ont chacun 68 bornes ou plus sur leur territoire.

À lire aussi:

Nombre de recharges

C’est à Mercier-Hochelaga-Maisonneuve où l’on utilise plus ces bornes. En date du 31 octobre, 13 103 recharges ont été enregistrées en 2019.

Sur cette même période, 1728 recharges ont été effectuées à Saint-Léonard, 1472 à Montréal-Nord et 1043 à Rivière-Des-Prairies-Pointes-Aux-Trembles. Anjou est seul dans l’est sous la barre des 1000, avec 889.

Selon l’Association des véhicules électriques du Québec, on compte 60 784 véhicules électriques immatriculés dans la province, selon des données datant du 30 septembre 2019. 6 965 de ces voitures ont été dénombrées à Montréal.

Près de la moitié du total de voitures électriques enregistrées au Canada (47,3%) est enregistrée au Québec.

Critères

Les arrondissements sont ciblés selon « la densité de population, et ce qui est générateur de déplacement, comme les artères commerciales, les hôpitaux », explique Yannick Roy, conseiller à la direction de la mobilité à la Ville de Montréal.

Certains paramètres urbanistiques doivent également être pris en considération, tels qu’une largeur minimale des trottoirs de 2,5 mètres et la proximité d’un raccordement électrique. « On n’en retrouve pas partout à Montréal », dit M. Roy.

L’Association des véhicules électriques du Québec (AVÉQ) estime que davantage de bornes pourraient être installées ailleurs, comme dans les stationnements de centres commerciaux.

« On doit faire en sorte que dans certaines régions, il s’en installe beaucoup plus, indique le porte-parole Daniel Breton, ajoutant que le nombre de voitures électriques augmente de façon « exponentielle ».

Yannick Roy estime que d’ajouter des bornes dans des secteurs répondant moins aux critères de base pourrait peut-être encourager les citoyens à se tourner vers des véhicules électriques.

En date du 31 octobre, le réseau public comptait 682 bornes, comparativement à 558 en 2018, alors que le plan stratégique de déploiement de la Ville de Montréal 2016-2020 vise à installer un total de 1000.

Au terme de cet échéancier, les arrondissements en comptant moins pourraient être compensés.

Une étude est en cours pour élaborer un prochain déploiement de bornes d’ici 2025.

Deux fois plus de bornes prévues à Montréal-Nord

Le nombre de bornes de recharge du Circuit électrique à Montréal-Nord passera « prochainement » de 9 à 18 , explique le chargé de communication de l’arrondissement Louis Tremblay. « Les sites d’implantation sont approuvés, précise-t-il. Nous n’avons pas de date de mise en service cars elles sont à des stades d’avancement différents les unes des autres. »

En collaboration avec Laurent Lavoie