Montréal-Nord

41 nouveaux locaux inaugurés aux écoles Jean-Nicolet et Ste-Colette Annexe

41 nouveaux locaux inaugurés aux écoles Jean-Nicolet et Ste-Colette Annexe
Photo: Olivier Faucher - Métro Média

Les projets d’agrandissement des écoles Jean-Nicolet et Sainte-Colette Annexe ont été inaugurés par l’administration de la Commission scolaire de la Pointe-de-l’île (CSPI). Les travaux lancés en 2017 ont permis d’ajouter 41 nouveaux locaux pour une population d’élèves en forte augmentation.

Au total, près de 13 M$ de dollars ont été nécessaires pour exécuter les travaux de rénovation. Les capacités améliorées ont permis 161 inscriptions supplémentaires dans les deux établissements situés à un peu plus d’un kilomètre l’un de l’autre.

L’argent provient d’enveloppes du ministère de l’Éducation à la suite de demandes de la CSPI en lien avec l’augmentation du nombre d’élèves.

24 classes, 4 classes ressources

Une conférence de presse s’est tenue dans la nouvelle salle d’activité physique polyvalente de l’École Ste-Colette Annexe

À l’École Ste-Colette Annexe, un investissement de 6,3 M$ a permis d’ajouter 17 nouveaux locaux, donc 12 nouvelles classes et deux classes ressources, une salle d’activité physique polyvalente partiellement vitrée et une bibliothèque et un local d’informatique.

Grâce à ces travaux, l’établissement est passé d’une capacité de 509 à 612 élèves.

Le réaménagement permet maintenant aux élèves en classes d’accueil de « côtoyer » leurs camarades des classes régulières. Les élèves dyslexiques bénéficient aussi dorénavant d’une classe ressource adaptée à leurs besoins.

« On disait toujours qu’il n’y avait pas de place et nos élèves du secteur allaient dans d’autres écoles qui étaient un peu loin, souligne la directrice de l’École Sainte-Colette Annexe, Guylaine Crousset. Ça répond à la demande et la nouvelle réalité de Montréal-Nord. »

Miville Boudreault visite l’École Ste-Colette Annexe en compagnie entre autre de la députée de Bourassa-Sauvé Paule Robitaille

L’agrandissement des écoles a pu se réaliser en empiétant sur des terrains de stationnement ou de cour d’école. « L’idée, ce n’est pas nécessairement de faire des mégas-écoles primaires, mais s’il y a l’espace nécessaire pour quelques locaux supplémentaires, on peut prendre le maximum tout en respectant les contraintes de stationnement et de cour d’école par exemple », explique le président de la CSPI, Miville Boudreault.

Du côté de l’École Jean-Nicolet, 13 nouvelles classes, une salle d’activité physique polyvalente, deux classes ressources, une salle des enseignants, cinq bureaux de professionnels, un local informatique et une salle de conférence ont été construits dans un projet de 6,6 M$.

La cour d’école a été complètement réaménagée et une classe extérieure avec bancs et tableaux y a été construite.
724 élèves ont pu y faire leur rentrée en 2019, en comparaison avec 666 avant les rénovations.

Selon la CSPI, 1200 nouveaux élèves se sont inscrits depuis le mois de juin au bureau des communautés culturelles. L’afflux de demandeurs d’asile d’origine haïtienne constitue entre autres un facteur dans l’augmentation du nombre d’inscriptions.

« Chaque année, la pression est très très forte », rappelle M. Boudreault.

D’autres projets pour bonifier le nombre de places-élèves à Montréal-Nord sont déjà enclenchés. Une toute nouvelle école primaire et l’agrandissement de l’École la Fraternité en font partie.