Mercier & Anjou
18:05 7 avril 2020 | mise à jour le: 7 avril 2020 à 18:05

Un peu d’Aznavour pour divertir les aînés en confinement

Un peu d’Aznavour pour divertir les aînés en confinement
Photo: Vincent Marchessault – Collaboration spécialeFrançois Chevrier lors de sa première performance à la résidence «Au Fil De L'Eau».

François Chevrier chante depuis plus de 20 ans dans des résidences pour aînés, et ce n’est pas une pandémie qui allait l’arrêter. Il donne maintenant des spectacles extérieurs auxquels les résidents peuvent assister, perchés sur leur balcon

Lorsque les mesures d’interdiction de visites dans les résidences pour personnes âgées sont tombées, le propriétaire de l’établissement «Au Fil De L’Eau», situé à la limite de Montréal-Nord et Rivière-Des-Prairies, a dû puiser dans ses origines italiennes pour trouver une façon de divertir ses locataires.

«Mon épouse m’a dit qu’on devrait trouver quelque chose à faire à l’extérieur pour que les gens sortent sur leur balcon, explique Salvatore Migliara. En Italie, à la veille du mariage, le futur mari  qui n’avait pas le droit de voir la mariée lui chantait une chanson, alors qu’elle était perchée sur son balcon. On appelle cela la serenata. Je me suis dit : on pourrait appeler ça la serenata sur les balcons.»

C’est ainsi que sont nés ces spectacles extérieurs que François Chevrier offre maintenant dans plusieurs autres résidences de la région de Montréal. Il s’est notamment produit à Anjou et à Tétreaultville.

«Les gens aiment ça, constate le chanteur. Au lieu de regarder les chiffres monter en regardant la télé, ils se débranchent et viennent voir autre chose.»

Le public est très réactif aux performances, qui comprennent du Joe Dassin, Serge Lama et Charles Aznavour, bien que plusieurs étages le séparent souvent du chanteur.

«Je trouve ça extraordinaire, mentionne Jocelyne Desjardins, 70 ans. Que les gens sortent tous leurs balcons tous ensemble, ça n’arrive jamais. Ils sont contents de se voir. Ça s’envoie la main ça, chante, ça danse. C’est vraiment touchant de voir ça.»

Briser l’isolement

Cette formule permet à François Chevrier de continuer à travailler, mais le chanteur est aussi engagé dans une mission pour distraire le plus d’aînés possible en cette période de pandémie, qui peut être aussi ennuyeuse qu’anxiogène pour eux.

Pour ceux qui ne peuvent pas avoir ses performances extérieures, il donne ainsi des performances en direct sur sa page Facebook. Elles sont regardées par des centaines de personnes.

«Je veux pallier à la solitude que cela va entraîner, souligne-t-il. C’est un talent naturel que j’ai et ça me fait plaisir d’aller chanter et divertir les gens.»

Articles similaires