Montréal-Nord

Montréal-Nord: des citoyens manifestent contre les poubelles qui débordent

L’organisme ACORN Canada fait de la mobilisation sur l’avenue depuis deux semaines sur l’avenue Jubinville et a organisé la manifestation. Photo: Anouk Lebel/Métro Média

Une dizaine de résidents de Montréal-Nord ont répondu à l’appel de l’organisme ACORN Canada pour dénoncer les nouveaux bacs semi-enfouis pour la collecte des déchets, du recyclage et des restes de table sur leur rue.

« Je trouve que ça accentue l’impression de misère ces poubelles-là. On nous traite comme des ordures », a lancé Danielle Raza, qui réside sur la petite avenue Jubinville depuis plus de 40 ans.

Elle indique avoir appelé le 311 des dizaines de fois que depuis que les bacs ont été installés, en novembre dernier.

« On va se ramasser avec de la vermine », renchérit une autre résidente.

Leur voix s’ajoute à celle d’autres locataires exaspérés par les poubelles qui débordent depuis la mise en œuvre de ce projet-pilote de la Ville de Montréal.

Le maire suppléant de Montréal-Nord, Abdelhaq Sari, ainsi que la conseillère du district Ovide-Clermont, Chantal Rossi, étaient sur place pour tenter de rassurer les citoyens.

« On vous entend » a dit Mme Rossi en réponse à la propriétaire d’un des immeubles. Lucy Rodrigues affirme avoir envoyé aux élus une centaine de photos des conteneurs débordant de poubelles et n’avoir jamais obtenu de réponse.

« On est conscient de la situation et on fait les ajustements nécessaires », a pour sa part affirmé M. Sari en entrevue avec Métro.

Les deux élus disent faire pression sur la ville-centre afin d’augmenter la collecte de deux à trois fois par semaine.

Il est toujours question d’étendre le projet-pilote aux avenues Matte et Lapierre. 

En tout, les 18 bacs de la Ville de Montréal représentent un investissement de 300 000 $ pour les contribuables.

Articles récents du même sujet