Montréal-Nord

Montréal-Nord veut multiplier les mesures pour réduire la vitesse

Une traverse piétonne à Montréal-Nord
L’administration de Christine Black s’est engagée à intensifier les mesures d’apaisement de la circulation à Montréal-Nord. Photo: Anouk Lebel/Métro

Devant la multiplication des requêtes des citoyens, l’arrondissement de Montréal-Nord veut accélérer le traitement des demandes et multiplier les mesures d’apaisement de la circulation sur les rues résidentielles et autour des écoles.

Depuis le 10 janvier, un formulaire en ligne permet aux citoyens de faire des requêtes concernant l’installation d’afficheurs de vitesse, de dos d’âne, de saillies de trottoir ou d’autres mesures visant à réduire la vitesse sur les rues locales.

Un nouvel agent technique en circulation et en stationnement devrait entrer en fonction le 31 janvier pour traiter les demandes.

«Ça devenait un incontournable dans le contexte où la réduction de la vitesse est une de nos priorités», explique en entrevue téléphonique la mairesse de Montréal-Nord, Christine Black.

Accélérer le traitement des demandes

L’arrondissement espère que cette nouvelle procédure permettra d’accélérer le traitement des demandes, auparavant traitées par le 311.

Contrairement aux autres arrondissements, Montréal-Nord n’avait pas encore d’agent dont les tâches étaient consacrées aux traitements des demandes des citoyens et à l’analyse des besoins sur le terrain.

La vitesse est pourtant une préoccupation majeure dans le quartier. Montréal-Nord a reçu 150 requêtes relatives aux excès de vitesse en deux ans. Ce nombre a doublé en 2021 par rapport à 2019, selon le site web de l’arrondissement.

Vers un plan d’action en circulation

L’administration de Christine Black travaille sur un plan en vue d’intensifier les mesures d’apaisement de la circulation, une promesse faite par l’équipe locale d’Ensemble Montréal en campagne électorale.

Si les mesures phares ne sont pas encore dévoilées, l’arrondissement ne tarde pas à agir, fait valoir Mme Black.

L’arrondissement prévoit ainsi aménager une cinquième traverse piétonne surélevée sur la rue de Charleroi, entre les avenues Éthier et Balzac, un secteur qui compte trois écoles primaires. Selon Mme Black, ce type d’aménagement a fait ses preuves, notamment au coin de la rue de Dijon et du boulevard Rolland.

«C’est très concluant. C’est impossible pour les voitures de ne pas ralentir», soutient-elle.

Des dos d’âne à l’étude

L’arrondissement avait mis en place des mesures pour réduire la vitesse près des écoles en vue de la rentrée des classes, l’automne dernier.

Les silhouettes grandeur nature et les dos d’âne temporaires ont toutefois été retirés avec l’arrivée de l’hiver et des opérations de déneigement.

L’effet des dos d’âne fait actuellement l’objet d’analyses par l’arrondissement, à partir de prises de vitesse faites cet automne. Cela pourrait donner lieu à des propositions sur l’installation de dos d’âne permanents dans les prochaines semaines, a indiqué Mme Black. Entretemps, des afficheurs pédagogiques et des panneaux lumineux sont toujours en place pour inciter les automobilistes à ralentir.

Le secteur de la Maison culturelle et communautaire sécurisé

L’aménagement des nouvelles saillies de trottoir et de la traverse piétonne devant la Maison culturelle et communautaire est terminé.

L’arrondissement est toutefois toujours en attente de panneaux lumineux, en raison de problèmes d’approvisionnement attribuables à la pandémie et aux conditions hivernales.

«C’est une question de semaines avant que ça puisse se faire», assure Mme Black.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Montréal-Nord.

Articles récents du même sujet