Montréal-Nord

Un piano à la mémoire de Don Karnage

Dévoilement du piano avec la famille.
Le piano a été dévoilé en présence de la famille, lors du spectacle d’ouverture du Festival des arts, le 26 mai. Photo: Gracieuseté, Arrondissement de Montréal-Nord

Quelques mois après sa mort, le rappeur Don Harley-Fils Aimé, alias Don Karnage, a désormais un piano à son effigie.

Cette œuvre d’art unique sera exposée à la Maison culturelle et communautaire de Montréal-Nord. Mentor de nombreux jeunes du quartier, le rappeur y avait presque élu domicile.

Sur la face d’un piano fermé, l’artiste Adela Gomez a peint le visage du regretté artiste et enseignant. Des deux côtés, elle a illustré les mains de l’artiste sur une guitare et en prière, mettant en valeur son alliance.

«Ce qui est prédominant, c’est son regard. Ça témoigne de tout ce qu’il a apporté à nos jeunes. Le côté musical. Ça permet de témoigner de sa présence, de la faire perdurer», a commenté la conseillère municipale Chantal Rossi, en entrevue avec Métro, au lendemain du dévoilement.

Elle estime que l’œuvre est très représentative de l’homme qu’elle a connu. «Les mains en prière, c’est un geste qu’il posait. […] Adela Gomez a tellement bien livré son visage et son regard», a-t-elle souligné.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Montréal-Nord.

Articles récents du même sujet