Montréal-Nord

Autour de la «grande roue»

La vélocité des lieux.
La vélocité des lieux. Photo: Josie desmarais, Métro

Elle saisit le regard, à l’angle des boulevards Henri-Bourassa et Pie-IX. La plupart des gens la désignent tout simplement comme la «grande roue». Mais l’imposante œuvre d’art public s’appelle en fait La vélocité des lieux.

Inaugurée en 2015, l’œuvre évoquant un manège forain domine les alentours de ses 18 mètres de hauteur.

Statique, la «grande roue» est composée de cinq structures en forme d’autobus pour suggérer le mouvement ainsi que le flux humain et routier ambiant.

Elle a été réalisée par le collectif d’artistes BLG, composé de Jasmin Bilodeau, Sébastien Giguère et Nicolas Laverdière, tous trois originaires de Québec.

Selon le site qui recense les œuvres d’art public de Montréal, le titre renvoie au désir des artistes d’exploiter les contrastes.

«La vitesse d’un lieu est physiquement impossible à mesurer puisqu’il est statique», ont-ils écrit.

En 2013, la Ville de Montréal octroyait 1,1 M$ pour la réalisation de l’œuvre, ce qui en faisait la plus coûteuse œuvre d’art public jamais réalisée dans la province, selon Le Devoir .

Le parc Pilon

Tout près de la grande roue se trouve le parc Pilon. On y trouve des structures de jeux pour les enfants, du côté de l’avenue des Récollets. Dans le parc à chiens, on peut croiser plusieurs compagnons à quatre pattes avec leur maître.

La mairie de Montréal-Nord

En marchant quelques minutes vers la rue de Charleroi, à quelques pas du parc, on arrive à la mairie d’arrondissement de Montréal-Nord.

C’est là que se tiennent normalement les séances du conseil d’arrondissement. Le Bureau Accès Montréal se trouve dans cette bâtisse, facilement reconnaissable à ses grandes colonnes blanches.

La mairie est ouverte du lundi au jeudi de 8h15 à 16h15 et le vendredi de 8h15 à 12h45.

En face, la caserne de pompiers 17 est bien visible.

Derrière, l’aréna Garon héberge temporairement le Club Gymkhana pour des cours de gymnastique artistique. Il est donc présentement fermé pour les sports sur glace.

La mairie de Montréal-Nord en 1960
La mairie de Montréal-Nord en 1960

Le saviez-vous?

Construite en 1917, la mairie ne comprenait que la partie centrale jusque dans les années 80. Le poste de police se trouvait dans le sous-sol jusque dans les années 60, mentionne Jean-Paul Guiard, de la Société d’histoire et de généalogie de Montréal-Nord.

À voir

Une murale égaie depuis un an l’intersection de l’avenue Pelletier et de la rue de Charleroi, à quelques pas de la mairie et de la caserne. Si on porte bien attention, on peut y discerner une photo de fanfare de la Société d’histoire et de généalogie de Montréal-Nord. L’œuvre de l’artiste montréalais Bryan Beyung s’intitule Prendere tempo, qui signifie «prendre le temps», en italien.

La famille Pino
La famille Pino

Où manger?

Qui dit prendre le temps dit Pino Café+Bistro. Ce petit restaurant tenu par la famille Pino a pignon sur rue depuis bientôt huit ans sur la rue de Charleroi. On y sert des sandwiches et paninis d’inspiration italienne avec des ingrédients frais et, bien sûr, du café.

Ce texte a été rédigé dans le cadre de la série Vivre Ici. Ce dossier estival produit par Métro Média présente des lieux d’intérêt situés aux quatre coins de la métropole. L’objectif : faire découvrir aux Montréalais et Montréalaises les endroits où il fait bon s’activer, se promener et se détendre.

Vos nouvelles 100% locales, recevez-les chaque jour.

Nos infolettres vous suivent partout.

Articles récents du même sujet