Actualités

Un centre d’hébergement pour itinérants dans la mire de AJOI

Un centre d’hébergement pour itinérants dans la mire de AJOI
Photo: Photo: TC Media - Archives

Une semaine après avoir reçu une subvention fédérale de 109 000 $ pour combattre l’itinérance, l’organisme Action jeunesse de l’Ouest-de-l’Île (AJOI) se lancera bientôt dans le financement d’un projet de construction d’un centre d’hébergement d’urgence dans l’Ouest-de-l’Île, un projet d’une valeur totale de 3,5 M$.

C’est pendant la deuxième semaine de janvier qu’AJOI lancera sa campagne de financement pour une «ressource d’hébergement d’urgence multifonctionnelle».

«On croit que ce projet est essentiel parce qu’il n’y a absolument rien entre Vaudreuil et le centre-ville pour les personnes avec des enjeux socio-économiques qui ne sont pas nécessairement en crise, mais qui sont entre deux chaises», fait valoir le directeur général d’AJOI, Benoit Langevin.

L’année dernière seulement, AJOI a reçu 347 requêtes de gens qui recherchaient un logement à prix modique. De plus, 202 interventions ont été effectuées pour des problématiques spécifiquement reliées à l’itinérance au cours des deux dernières années.

M. Langevin déplore que la problématique de l’instabilité résidentielle est mal connue dans l’Ouest-de-l’Île, en partie parce que la région est souvent perçue comme riche.

«On a réellement un enjeu comme partout ailleurs. Ce n’est pas parce qu’il y a un revenu moyen par famille qui est plus élevé dans la région qu’on n’a pas de poches de pauvreté. La pauvreté dans l’Ouest-de-l’Île se calcule en nombre de poches de pauvreté et non en concentration de pauvreté», fait-il valoir.

Subvention
Le 1er décembre, M. Langevin signait une entente pour une subvention d’une valeur de 109 000 $ et d’une durée de 18 mois qui permettra d’ajouter deux travailleurs de rue à l’équipe d’AJOI.

Les deux nouveaux intervenants travailleront spécifiquement sur la problématique de l’itinérance dans l’Ouest-de-l’Île. La subvention permettra à l’organisme, qui œuvre habituellement auprès des jeunes de 12 à 25 ans, d’intervenir également auprès des adultes.

Prix VIVA MTL
Plus tôt cette année, Benoit Langevin, avait été nominé au concours «VIVA MTL» de Desjardins qui vise à reconnaître l’engagement des citoyens, organismes, jeunes leaders et entrepreneurs. Desjardins a dévoilé dimanche les gagnants du concours, dont M. Langevin dans la catégorie «citoyen».

«Je suis très fier d’avoir remporté un prix qui est à l’échelle de Montréal ici dans l’Ouest-de-l’Île. On a, nous aussi, des enjeux sociaux. On a besoin de services. Ce prix est un véhicule qui m’a permis de dire à 2 millions d’habitants du Québec qu’on a des services jeunesse dans l’Ouest-de-l’Île parce qu’il y a des besoins. C’est une vitrine incroyable», souligne-t-il.

Alors que sa nomination lui a déjà valu un chèque de 1000 $ qu’il pourra remettre à un organisme de son choix, sa victoire lui confère un montant de 10 000 $, quatre laissez-passer VIP pour un évènement du 375e de Montréal en plus d’autres événements qui se tiendront à Montréal en 2017.

Le public avait l’occasion de voter pour élire les gagnants du 10 novembre à midi au 1er décembre. Les deux autres nominés de la catégorie «citoyen» étaient le cofondateur du Canal Bleu, Serge Turgeon (Sud-Ouest) et la bénévole-citoyenne de LaSalle, Françoise Bradette Nimbley.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *