Ouest-de-l’Île
17:20 19 juin 2018 | mise à jour le: 19 juin 2018 à 17:35 Temps de lecture: 3 minutes

Le Marché de l’Ouest au rythme de la Coupe du monde

Le Marché de l’Ouest au rythme de la Coupe du monde
Photo: Rob Amyot/Métro Média
Mauricio Crea (à gauche), un partisan de l’Argentine, regarde avec attention le match entre son équipe favorite et l’Islande.

Les drapeaux de 32 pays ornent depuis peu l’intérieur du Marché de l’Ouest, à Dollard-des-Ormaux. Deux téléviseurs à écran géant ont été installés, notamment dans l’aire de restauration du centre commercial du boulevard de Salaberry, permettant aux partisans de la Coupe du Monde de soccer d’écouter en direct les matches de leur équipe favorite.

Dès 9h, samedi matin, une dizaine de personnes regardaient attentivement l’affrontement entre l’Argentine et l’Islande. Mauricio Crea suit la partie avec beaucoup d’intérêt. L’Argentin de 52 ans se montre prudent quand vient le temps d’évaluer les chances de son équipe de remporter les honneurs du tournoi qui se déroule en Russie.

«C’est sûr que ce n’est pas la meilleure formation qu’on n’ait jamais eue, mais on a quand même de bonnes chances. On a le contrôle de la partie en tous cas», indique-t-il alors que le match s’est finalement terminé à égalité par la marque de 1-1.

Le coordonnateur marketing du Marché, Jean-Stéphane Lacombe, s’attend à voir de plus en plus de clients se rassembler au fur et à mesure que le tournoi progressera.

Theodoros (au centre) se désole que la Grèce ne se soit pas qualifiée pour la Coupe du monde.

D’ores et déjà, trois amis, dont Theodoros, un résident de Dollard-des-Ormeaux de descendance grecque, ont décidé de regarder le Mondial, même si la Grèce ne s’est pas qualifiée.

«C’est difficile de dire qui va l’emporter parce que c’est seulement le début. On va voir. Peut-être que ce sera l’Allemagne ou la France», dit-il avec prudence.

Italie absente
Plusieurs commerces du Marché de l’Ouest ont aussi leur propre téléviseur pour retransmettre les différentes parties. Au café Piada, un client assis au comptoir garde un œil sur le match tout en jasant avec le personnel. Sur la terrasse aussi on ne manque rien des prouesses des meilleures équipes de soccer au monde puisqu’une télé est aussi installée à l’extérieur.

Le propriétaire du café Piada, Antonio Russo (à droite), aurait bien voulu voir l’Italie se qualifier pour la Coupe du monde.

Le propriétaire Antonio Russo, qui a des racines italiennes, se réjouit de voir l’achalandage que cela suscite. Il est toutefois d’avis que l’effervescence aurait pu être plus élevée si l’Italie s’était qualifiée.

«Ça aurait mis une tout autre emphase sur ce Mondial. Sans l’Italie, ce n’est pas la même chose. Il y a une grosse communauté italienne dans l’Ouest-de-l’Île», fait-il valoir.

Débutée le 14 juin, la Coupe du monde se poursuit jusqu’au 15 juillet.

Articles similaires