Local
12:37 20 avril 2020 | mise à jour le: 20 avril 2020 à 12:37 temps de lecture: 3 minutes

Temps durs pour la Microbrasserie Labrosse

Temps durs pour la Microbrasserie Labrosse
Photo: Gracieuseté Ashley Thorup @pourinperspectiveLa Microbrasserie Labrosse est située dans le secteur nord de Pointe-Claire.

La pandémie de COVID-19 est venue gâcher le début du printemps, une période habituellement faste pour la Microbrasserie Labrosse de Pointe-Claire. Le seul producteur de bière artisanale de l’Ouest-de-l’Île, qui a dû ralentir sa production de 75% à la suite de la fermeture des bars et restaurants, planche sur des nouveaux outils de vente.

«On gère ça au jour le jour ou à la semaine. On nous a donné le 4 mai comme date de réouverture potentielle. Mais je sais parfaitement que ça va durer plus longtemps», déplore le propriétaire, Troy Olynyk.

Avec des ventes coupées de moitié, la microbrasserie a fait application pour pouvoir vendre dans les succursales de la Société des alcools du Québec (SAQ). Elle s’est par ailleurs inscrite, comme plus de 7300 entreprises québécoises, au Panier Bleu, une initiative soutenue par Québec afin de dynamiser le commerce local.

À titre de membre de l’Association des microbrasseries du Québec, l’entreprise de l’avenue Labrosse fait également pression sur le gouvernement québécois pour faire changer la loi interdisant la livraison à domicile aux particuliers.

«On travaille avec le gouvernement et notre association pour changer la loi ou à tout le moins permettre un ajustement temporaire. Si la restriction était enlevée, ça serait définitivement un point positif. On a parlé avec tous nos clients et il y a beaucoup d’intérêt de recevoir des caisses de bière», souligne le propriétaire, Troy Olynyk.

Distanciation sociale

Les opérations de brassage ne nécessitant qu’une seule personne, il n’a pas été nécessaire d’appliquer des règles de distanciation sociale pour ce qui est de la production. La salle de vente où on peut toujours acheter des canettes de plus d’une dizaine de produits est également opéré par une seule personne. Un seul client ne peut y entrer à la fois.

M. Olynyk a dû mettre à pied temporairement trois employés qui s’occupaient du service dans la salle de dégustation. Malgré la perte de revenus liés à la fermeture des salles à manger des restaurants et des bars, M. Olynyk souligne que les consommateurs ont été au rendez-vous en période de confinement.

«On voit tous nos bons clients acheter des caisses entières. Avant, ils achetaient des paquets de quatre canettes ou des canettes à la pièce. Pour moi, ça démontre le soutien de la communauté», indique-t-il.

La Microbrasserie Labrosse a ouvert ses portes il y a trois ans. L’Ouest-de-l’Île ne compte pas d’autre producteur de bière artisanale. Située à Dorval, la Brasserie Louks est le plus proche compétiteur.

Articles similaires