Local
16:21 11 mai 2020 | mise à jour le: 11 mai 2020 à 16:21 temps de lecture: 3 minutes

Diminution de la productivité chez MDA

Diminution de la productivité chez MDA
Photo: GracieusetéUne panoplie de mesures sanitaires ont été mises en place à l’usine de MDA à Sainte-Anne-de-Bellevue. Aucun cas de COVID-19 n’a été recensé depuis le début de la pandémie.

En tant que service essentiel, le fabricant de satellites de Sainte-Anne-de-Bellevue MDA continue ses activités malgré la pandémie de COVID-19. La mise en place d’une série de mesures sanitaires a toutefois affecté la productivité. En outre, l’incertitude économique fait en sorte qu’il est plus difficile d’obtenir de nouveaux contrats.

Les quarts de travail à l’usine située sur la voie de desserte de l’autoroute 40 ont été réorganisés afin de limiter le nombre de travailleurs présents en même temps. La température de chacun est vérifiée dès leur entrée dans l’édifice à l’aide d’un système infrarouge sans contact. Tous doivent porter un masque dans les aires ouvertes ainsi qu’une visière si une tâche requiert qu’ils se trouvent à moins de deux mètres l’un de l’autre.

Si la majeure partie du reste du personnel est en télétravail, près d’une vingtaine d’employés ont tout de même été mis à pied. Impossible pour l’instant de chiffrer les pertes.

«On n’est pas dans une industrie où on pourrait quantifier une baisse de productivité en tenant compte du nombre d’unités qu’on produit par mois, indique le responsable du site de Sainte-Anne-de-Bellevue, Sylvain Riendeau. On est dans un environnement de programmes et ce n’est pas une industrie régulière. Dans deux ou trois mois, on saura comment ça se sera passé quand on aura terminé certains projets.»

Ralentissement

Répartis à travers la planète, les clients de MDA ont également pu poursuivre leurs opérations, mais le contexte économique fait en sorte qu’il est plus difficile pour le fabricant de satellites d’obtenir de nouveaux contrats.

«La pandémie a retardé les choses, certains clients ont des difficultés. Quand ça va repartir, je pense que le positif va être là, mais ça sera plus dans quelques mois. On essaie de se préparer pour qu’on soit en bonne position pour obtenir plusieurs nouveaux contrats», souligne M. Riendeau.

Depuis le début avril, MDA collabore avec un collectif d’entreprises de la grande région de Montréal pour produire des visières de protection pour les travailleurs de la santé, notamment à l’Hôpital général du Lakeshore. Plus de 100 visières sont assemblées par jour dans les installations de Sainte-Anne-de-Bellevue.

Récemment passée sous contrôle canadien, MDA compte près de 2000 employés dans le monde, dont la plupart se trouvent au Canada.

Articles similaires