Ouest-de-l'Île
17:11 14 septembre 2020 | mise à jour le: 14 septembre 2020 à 17:11 temps de lecture: 2 minutes

Nouvel appui dans la lutte contre la maladie polykystique de reins

Nouvel appui dans la lutte contre la maladie polykystique de reins
Photo: ArchivesLa Ville de Beaconsfield a récemment proclamé le 4 septembre comme la journée de sensibilisation de la MPR.

La Ville de Beaconsfield s’est jointe à cinq autres municipalités et arrondissements de l’Ouest-de-l’Île en proclamant le 4 septembre comme journée nationale de sensibilisation de la maladie polykystique de reins (MPR).

En plus de Beaconsfield, les Villes de Kirkland, Pointe-Claire, Dollard-des-Ormeaux ainsi que les arrondissements de Pierrefonds-Roxboro et L’Île-Bizard–Sainte-Geneviève ont quant à nouveau donné leur soutien à la Fondation canadienne de la MPR en renouvelant la proclamation prononcée l’an dernier.

Maladie génétique et héréditaire, la maladie polykystique de reins entraîne la formation de nombreux kystes dans les reins, mais parfois aussi dans le foie, le pancréas et la vésicule biliaire.

Les reins attaqués peuvent atteindre la taille d’un ballon de football et peser jusqu’à 30 livres chacun. Ils contiennent des kystes remplis de liquide qui leur donne un aspect boursouflé.

Cette condition est associée à plusieurs problèmes de santé comme l’hypertension, les infections urinaires et rénales, les calculs rénaux et l’insuffisance rénale.

Relativement rare et mal connue, la MPR affecte quelque 16 000 personnes au Québec. S’il n’existe pas de remède, un médicament, le JINARC (tolvaptan), ralentit la progression de l’hypertrophie des reins. Les autres formes de traitement des symptômes sont la dialyse et la transplantation.

Quelque 35 personnes sont présentement traitées à l’Hôpital général du Lakeshore pour le MPR.

Articles similaires