Local
17:43 8 octobre 2020 | mise à jour le: 8 octobre 2020 à 17:43 temps de lecture: 4 minutes

Un livre pour venir en aide aux proches aidants

Un livre pour venir en aide aux proches aidants
Photo: François Lemieux/Cités NouvellesLisanne Rhéaume.

Ergothérapeute depuis plus de 20 ans, Lisanne Rhéaume a publié un livre destiné à outiller les personnes venant en aide à un proche en perte d’autonomie. Dans Guide des aidants, la résidente de l’Ouest-de-l’Île propose des stratégies de soutien aux problèmes vécus par les aînés qui vivent encore dans leur maison.

Travaillant pour un service de soutien à domicile au sein d’un CLSC, Mme Rhéaume déplore que les listes d’attente s’allongent.

«Les gens sont vraiment anxieux devant leur impuissance à savoir ce qu’ils doivent faire avec les personnes en perte d’autonomie. Je me suis dit que ça pourrait être bien s’il y avait quelque chose pour consulter sur le coin d’une table à la maison, sans avoir à attendre d’avoir accès à un ergothérapeute», indique l’auteure qui en est à un premier ouvrage.

Mme Rhéaume a commencé à plancher sur son projet de livre il y a sept ans.

«Je le faisais d’abord pour moi et pour mes enfants. Parce qu’un jour, ce sera mon tour», explique-t-elle.

Les stratégies de soutien à domicile sont divisées en quatre catégories, soit les activités de base comme manger et se laver, les déplacements, les activités de gestion du foyer, comme faire le ménage ou l’épicerie, ainsi que les loisirs.

Pour chaque activité, différentes solutions sont présentées dans un tableau.

«Par exemple, si vous avez un problème d’équilibre, ça va vous affecter pour marcher, monter l’escalier, embarquer dans le bain, etc. Donc je présente une solution comme d’utiliser une canne ou une marchette. Je décris aussi quand on doit choisir l’un et l’autre, ou même si on est rendu à utiliser un fauteuil roulant», souligne-t-elle.

Si l’ouvrage de plus de 300 pages publié la semaine dernière est principalement destiné aux proches aidants, il peut aussi être consulté par la personne en perte d’autonomie ou encore par les professionnels de la santé qui commencent dans le domaine.

Vieillissement

Le vieillissement de la population aggrave le problème des listes d’attente pour les gens en perte d’autonomie. «Ça fait 25 ans que je suis en CLSC, la demande ne fait que grossir. Mais le personnel n’augmente pas à la même vitesse, explique l’ergothérapeute. Ça met une pression sur le système de santé qui est vraiment importante.»

Mme Rhéaume souhaite éviter que des gens soient laissés à eux-mêmes s’ils n’ont pas d’argent pour voir un professionnel de santé au privé.

«Mon idée, c’était d’équiper notre monde à la base pour qu’ils en sachent plus pour pouvoir s’entraider entre eux, que les gens prennent soin d’eux entre eux et qu’ils ne dépendent pas toujours du professionnel. Je voulais démocratiser l’information», souligne-t-elle.

L’auteure veut aussi donner confiance aux proches aidants pour que ceux-ci puissent mieux s’organiser. Le livre présente des ressources d’aide à domicile ou communautaire.

«Il y en a plein de ressources, mais les gens ne les connaissent pas toutes. Il y a les popotes roulantes, les visites d’amitié, les bénévoles pour le transport, le répit pour l’Alzheimer à la maison ou tous les hébergements temporaires», explique-t-elle.

Paru aux Publications Modus Vivendi, Guide pour les aidants est disponible en librairie depuis le 23 septembre.

Le manque d’ouvrages disponibles en français alors qu’elle suivait sa formation d’ergothérapeute à l’Université de Montréal a motivé Mme Rhéaume d’écrire son livre.

Articles similaires