Local
12:26 3 décembre 2020 | mise à jour le: 3 décembre 2020 à 12:26 temps de lecture: 3 minutes

Vantage fait l’acquisition des centres de données d’Hypertech

Vantage fait l’acquisition des centres de données d’Hypertech
Photo: GracieusetéLes centres de données d’Hypertech de Pointe-Claire ont été acquis par la division canadienne de Vantage.

Ayant fait l’acquisition des centres de données de la firme Hypertech, de Pointe-Claire, l’américaine Vantage prévoit y investir quelque 100 M$ au cours des cinq à sept prochaines années.

Situé sur la voie de service de l’A-40, le campus d’Hypertech compte deux immeubles d’une capacité de 25 Mégawatts (MW). La division canadienne de Vantage commencera d’ici deux mois la construction d’un troisième immeuble qui permettra d’offrir une capacité additionnelle de 24 MW aux clients de l’entreprise.

«On est en processus de finaliser les dessins techniques. On a déjà beaucoup avancé avec notre plan. Ça va être très bon pour le Québec parce que ça va avoir des retombées non seulement pour l’achat d’équipement local, mais aussi sur de la création d’emplois dans la construction», souligne le vice-président et directeur général de Vantage Canada, Maxime Guévin.

Trois principales raisons expliquent la décision de Vantage de procéder à une expansion de ses acitvités au Québec.

«Les coûts de l’électricité au Québec sont à un des taux les plus compétitifs au monde. Nos équipements nous permettent également de bénéficier de l’air plus froid extérieur pour refroidir les salles à moindre coût. Par ailleurs, 99,5% de l’énergie produite par Hydro-Québec est verte», indique M. Guévin.

À la suite de la transaction officialisée le 20 novembre, Vantage a intégré les 90 employés des centres de données d’Hypertech. La société possède trois sites de centres de données au Québec, dont deux à Montréal. Ces installations lui permettent d’offrir 81 MW à ses clients.

Croissance

La division canadienne de Vantage a été créée en janvier 2019 à la suite de l’acquisition d’une filiale de Vidéotron.

«On est parti de 14 employés et on en a près à 140 maintenant. C’est phénoménal ce qu’on a vécu comme croissance. On a des visées, on veut grandir dans la grande région métropolitaine, mais ailleurs aussi. Je suis en train de regarder d’autres marchés au Canada où on pourrait s’implanter sur un horizon rapproché», explique M. Guévin.

Si le défi est d’attirer des clients d’envergure internationale qui œuvrent dans les infrastructures infonuagiques, l’entreprise dispose également d’une équipe de vente qui s’occupe de clients locaux.

Depuis deux ans, Vantage a investi plus de 800 M$ au Québec.

Articles similaires