Local
17:52 18 décembre 2020 | mise à jour le: 18 décembre 2020 à 17:52 temps de lecture: 3 minutes

Une semaine complète de messes de Noël à Marie-Reine-de-la-Paix

Une semaine complète de messes de Noël à Marie-Reine-de-la-Paix
Photo: François Lemieux/Cités NouvellesDes messes de Noël additionnelles sont prévues à l’église Marie-Reine-de-la-Paix, à Roxboro.

L’église Marie-Reine-de-La-Paix de Roxboro tiendra des messes de Noël additionnelles entre le 24 et le 31 décembre pour accommoder le plus de paroissiens possible.

En raison des mesures sanitaires, les lieux de culte ne peuvent accueillir que 25 personnes à la fois. À l’église Marie-Reine-de-la-Paix, on demande aux paroissiens de s’inscrire à l’avance en ligne pour pouvoir participer aux célébrations de Noël.

Six messes seront données le 24 décembre, quatre le lendemain, trois le 26 décembre, cinq le jour suivant ainsi que deux célébrations par jour pour le reste de la période allant jusqu’au 31 décembre.

«On veut continuer à offrir quelque chose à la paroisse. Noël, c’est quelque chose de positif aussi dans le contexte où beaucoup de familles portent des poids, des difficultés avec le confinement pour ce qui est de la santé mentale, du bien-être», indique le directeur des communications de la Paroisse Jésus-Lumière-du-monde, Stéphane Béraud.

La pandémie a représenté une opportunité pour la paroisse de développer ses communications, en créant notamment une infolettre. Des retransmissions vidéo de messes du dimanche sont par ailleurs désormais diffusées en ligne sur Facebook et YouTube.

«On est dans un contexte en ce moment où on est en changement perpétuel, que ce soit au niveau des consignes, la capacité maximale qui a changé à plusieurs reprises. On a beaucoup travaillé pour rapidement communiquer les dernières nouvelles et les consignes», souligne M. Béraud.

Sainte-Geneviève

À l’église de Sainte-Geneviève du boulevard Gouin, on demande également aux fidèles de s’inscrire à l’avance pour les célébrations de Noël, du 24 au 27 décembre.

L’assistance aux messes est à la baisse et les places disponibles pour les célébrations du temps des Fêtes ne s’envolent pas très rapidement, selon le prêtre, Michel de la Chevrotière.

«Quelque 90% des fidèles qui viennent à la messe ont plus que 65 ans. Il y en a qui ne viennent pas, tout simplement. Ils regardent la messe à la télévision et ça fait pareil. Je les comprends. Il y en a beaucoup qui ont des problèmes de santé et qui ne veulent pas prendre de chances», souligne-t-il.

Ce dernier a d’ailleurs demandé aux paroissiens de ne pas s’inscrire à plus d’une messe du 24 au 27 décembre pour permettre au plus de gens possible de venir célébrer le temps des Fêtes.

«Noël, ça a commencé avec très peu de personnes à Bethléem. Il y avait les bergers, la famille… En ce moment, c’est comme si on revenait aux origines, à une certaine simplicité. On va peut-être retrouver un sens à Noël au lieu d’avoir des grands rassemblements.» – Stéphane Béraud

Articles similaires