Ouest-de-l'Île
17:00 31 décembre 2020 | mise à jour le: 31 décembre 2020 à 15:10 temps de lecture: 4 minutes

L’année 2020 en revue à L’Île-Bizard – Sainte-Geneviève

L’année 2020 en revue à L’Île-Bizard – Sainte-Geneviève
Photo: François Lemieux/Cités NouvellesLe maire de L’Île-Bizard – Sainte-Geneviève, Normand Marinacci.

Planification en vue d’inondations, revitalisation du village de Sainte-Geneviève, acquisition d’un espace vert visé par un projet immobilier, il n’y a pas que la pandémie qui a fait les manchettes à L’île-Bizard – Sainte-Geneviève en 2020. Le maire, Normand Marinacci, a dû en outre composer avec de la bisbille au sein de son conseil.

L’arrondissement a mis en place certaines mesures de protection contre les inondations, dès le mois d’avril. «On a commandé 24 pompes. On a installé une barrière avec des sacs de sable sur les rues Paquin, Roy et Jean-Yves. On a mis des jerseys [blocs de béton] le long de la rue Vermont. On en a mis dans le parc des maisons mobiles. Sur la Cardinal, on a installé une pompe avec un tuyau au cas où ça refoulerait», indique le maire Marinacci.

Des dizaines de résidents avaient manifesté, en septembre 2019, devant la mairie d’arrondissement afin de réclamer l’ajout de mesures préventives pour se protéger d’inondations futures.

Un mandat d’analyse a été donné cette année à une firme d’ingénierie afin de plancher sur des solutions à long terme.

«On attend le résultat final pour je l’espère, le début d’année. Mais, il n’y aura rien d’installé pour le printemps, c’est juste un rapport d’analyse. Ensuite, il faudra voir quelles mesures sont réalistes au point de vue financier et d’ingénierie. Il y aura des choix à faire. Obtenir les autorisations des ministères, ça peut prendre un certain temps aussi», explique-t-il.

North Ridge

La saga entourant un projet résidentiel de 25 maisons pour le secteur du chemin North Ridge a connu en septembre son dénouement lorsque la Ville de Montréal s’est engagée à faire l’acquisition d’un terrain de plus de 11 hectares au coût de 1,8 M$.

Des rumeurs de vente du terrain appartenant au club de golf Royal Montréal à un promoteur immobilier avaient commencé à circuler en mai.

Dans un effort d’empêcher le développement, le maire avait proposé de changer le zonage de l’endroit pour permettre les usages golf, parc et récréation.

Le reste du conseil d’arrondissement avait toutefois rejeté cette proposition. Les conseillers avaient plutôt voté en faveur de restreindre les règles de lotissement afin de diminuer le nombre potentiel de maisons au sein d’un potentiel développement immobilier de 50 à environ 20.

«J’ai tenté d’appliquer des mesures règlementaires pour essayer d’arrêter tout ça. Cependant, mes conseillers n’ont pas suivi. Malgré la divergence d’opinion, on a réussi à acquérir le terrain», raconte le maire.

Souhaitant venir en aide aux personnes âgées et à mobilité réduite, l’arrondissement a établi, au début de l’année, un programme d’aide pour le déneigement des entrées de maison.

Sainte-Geneviève

La revitalisation de Sainte-Genevieve était incluse dans le programme électoral de M. Marinacci, en 2017. Un comité de citoyens a commencé à plancher sur le dossier.

Un projet visant à réaménager un tronçon du boulevard Gouin au bénéfice des piétons a d’ailleurs remporté un concours de la Ville de Montréal.

Une création éphémère qui s’inscrit entre une œuvre d’art et du mobilier urbain et qui rend hommage aux cageux et à l’histoire de Sainte-Geneviève a notamment été installée.

Coupures

La ville-centre a demandé en avril à tous les arrondissements de réduire de 3,1% leurs dépenses prévues. L’Île-Bizard – Sainte-Geneviève a coupé 334 000$ au budget de 2020.

Articles similaires