Soutenez

Se mobiliser pour les réfugiés ukrainiens

Francene Elle a décidé de se mobiliser pour aider les Ukrainiens
Photo: Gracieuseté

Après avoir vu des images d’Ukrainiens fuyant leur pays valise à la main, la Lazaroise Francene Elle a décidé d’organiser une collecte de biens essentiels pour aider les réfugiés.

La femme d’origine britannique a donc tenu un événement dans la journée du 13 mars au bar Duffy’s situé à Dorval. Étant donné qu’elle connaissait déjà le propriétaire, ce dernier a tout de suite accepté de lui prêter ses locaux pour une journée.

J’espère que l’événement pourra faire la différence dans la vie de certains. Je me sens très privilégiée d’être en position de pouvoir organiser quelque chose du genre.

Francene Elle

Après avoir installé des affiches dans son quartier de Saint-Lazare et rédigé des publications Facebook sur des groupes citoyens de l’Ouest-de-l’Île pour passer le mot sur la tenue de son événement, Mme Elle a été agréablement surprise par la réponse de la communauté.

«Je m’attendais à ce que des gens viennent nous voir, mais pas à ce point-là, explique Mme Elle. On a eu des gens de Laval et des quatre coins de Montréal qui sont venus et qui ont été extrêmement généreux.»

L’organisatrice n’a pas fait le décompte de tous les dons qu’elle a reçus, mais affirme que le camion loué pour l’occasion était plein à craquer à son départ pour Toronto.

Une fois rendus là-bas, les dons seront transportés par la compagnie de livraison de colis Meest, qui assure temporairement le transport d’aide humanitaire en Ukraine gratuitement.

Passer à l’action

Mme Elle n’avait jamais organisé un événement similaire auparavant. Son expérience se limitait à faire du bénévolat pour la Société canadienne du cancer.

Cependant, voir les Ukrainiens fuir le pays lui rappelait son grand-père qui a également fui le pays en 1917 au début de la révolution russe.

«Il y a une partie de moi qui est vraiment touchée par ce qui se passe, explique-t-elle. Il fallait vraiment que je fasse quelque chose.»

Le succès de son événement lui fait croire que les gens de l’Ouest-de-l’Île veulent aider, mais ne savent pas comment. Son événement a eu pour effet de leur donner une occasion de le faire.

«Un peu comme moi, je crois que les gens sont touchés, mais ne savent pas comment aider, estime-t-elle. S’il y a d’autres personnes qui hésitent à organiser une collecte du genre, je leur dis d’y aller sans attendre. Ils seront surpris.»

À la suite du succès de son événement, Francene Elle étudie présentement la possibilité d’en organiser un autre. En attendant, elle invite les gens qui veulent aider à continuer de le faire, notamment en faisant des dons à l’église ukrainienne Sainte-Sophie, située à Rosemont.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine un résumé de l’actualité de Lachine & Dorval.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.