Soutenez

Pointe-Claire veut conserver son statut de ville bilingue

L'hôtel de ville de Pointe-Claire Photo: Archive Métro

Lors de la séance du conseil municipal de septembre, le maire de Pointe-Claire, Tim Thomas, et les membres du conseil ont adopté une résolution demandant au gouvernement du Québec que le statut de ville bilingue soit maintenu pour leur municipalité.

«Notre statut de ville bilingue constitue l’un des fondements de notre communauté et contribue à la richesse, à la culture et à la vie sociale de notre population. Il s’inscrit dans la vision du conseil municipal et de l’administration d’être une communauté toujours plus inclusive», mentionne le maire Thomas.

Toujours selon lui, «il est primordial pour Pointe-Claire d’offrir des services autant en français qu’en anglais pour garantir la qualité et la facilité des communications».

Les résultats récemment publiés du Recensement 2021 confirment que 47,3 % des résidents de Pointe-Claire sont de langue anglaise maternelle. Avec l’adoption de la loi 96, qui modifie la Charte de la langue française, une municipalité est reconnue bilingue lorsque plus de la moitié de sa population est de langue maternelle anglaise.

Au moment d’adopter cette résolution, aucun avis de l’Office québécois de la langue française (OQLF) n’a été reçu à la Ville l’informant du retrait de sa reconnaissance de ville bilingue. Advenant une telle situation, le conseil municipal aura 120 jours à compter de la date de réception de l’avis pour adopter une résolution afin de maintenir la reconnaissance de ville bilingue.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine un résumé de l’actualité de l’Ouest-de-l’île.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.